Search

No one is innocent et Philippe Manoeuvre

categorie sortir No one is innocent et Philippe Manoeuvre
400x400 cote club No one is innocent et Philippe Manoeuvre

No one is innocent

Album : Enemis

Publicité

C’est en 94 que No One Is Innocent débarque avec le brûlot rock “La Peau“, ode enragé à la tolérance qui les hisse aux Trans Musicales de Rennes, puis en tête de la génération électrique et engagée des 90s…. S’ensuivent des collaborations avec le hip-hop et la musique orientale (ONB), quelques changements de line-up et un break bien mérité après avoir été rincé des nombreuses tournées… Avant de réanimer le feu sacré via « Revolution.com » en 2004 puis « Gazoline » en 2007, confirme que No One est toujours à l’écoute de la rue et des nouvelles sonorités… En 2011, l’album « Drugstore » leur offre même les 1res parties de Motörhead et des Guns N’ Roses dans les Zénith. En 2015, au moment de publier Propaganda, AC/DC leur propose d’ouvrir pour eux 2 soirs au Stade de France…  En 2018 sort  « Frankenstein » qui entérine la forme exemplaire du groupe : Shanka, Popy, Tramber, Gaël et Kemar qui régalent sur scène tout le long de cette tournée-marathon avec en apothéose ce moment de grâce au Hellfest 2019.

Le 11e album -« Ennemis­­ »- (2021) s’annonce comme l’un des plus aboutis ? Le plus “musical“, le plus “live“, le plus inspiré ? Pensez ce que vous voulez : c’est encore le cas. Et il n’y aura besoin que d’un concert pour vous en persuader.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Philippe Manoeuvre

Livre : Flashback acid

Après l’énorme succès de Rock, le premier volet de ses Mémoires façon  » Ma vie, Manoeuvre « , l’ancien rédacteur en chef de Rock & Folk continue de raconter sa vie pied au plancher. Philippe Manoeuvre nous fait voyager et revivre une époque déjantée, pop, incandescente, mais révolue : le bon vieux temps du rock’n’roll.

De sa découverte des champignons à Amsterdam aux chars de l’armée russe derrière le rideau de fer avec les Scorpions ; de ses grands entretiens avec l’énigmatique David Bowie à ses virées délirantes avec les Motörhead ; de son incursion hallucinée dans la Convention du LSD à Marc Zermati – le pape méconnu du punk –, Philman aborde les rivages interdits comme dans un long solo de guitare psychédélique et tire les conclusions de ses addictions.

Avec son style inimitable, il nous emmène cette fois dans ses trips drugs and rock’n’roll les plus fous : cigarettes, LSD 25, champignons mexicains, cocaïne, speed et Jack Daniel’s sont au menu. Clean depuis vingt ans, n’ayant plus depuis touché une goutte d’alcool ni un gramme de coke, Philippe Manoeuvre nous fait revivre cette époque déjantée.

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*