Search

Benjamin Epps, Skia, 404 Billy et le rap au féminin

categorie sortir Benjamin Epps, Skia, 404 Billy et le rap au féminin
1200x630 thumbnail 20220127 230134 copie Benjamin Epps, Skia, 404 Billy et le rap au féminin

Benjamin Epps

EP : Vous êtes pas contents ? Triplé !

Publicité

Benjamin Epps est de retour. Il n’a pas changé.  Au contraire, le jeune MC a été porté par le succès d’estime de son dernier EP _Fantôme Avec Chauffe_ur en collaboration avec Le Chroniqueur Sale. Ensuite, en 2021 le jeune MC a été validé par de nombreux « collègues ». Le talentueux Dinos (sur l’entêtant Walter PP), Sams, Zesau, le compositeur de musique electro Vladimir Cauchemar (avec l’hypnotisant Blizzard) , la chanteuse belge Selah Sue….Tous ont fait appel à l’auto proclamé « Meilleur Rappeur de France ». Enfin et surtout Benjamin Epps, avec seulement deux Ep à la ceinture, est parti à la rencontre de son public dans une tournée de plus de 25 dates à travers la France.

Ce 28 janvier Benjamin Epps revient avec son troisième EP Vous Etes Pas Contents ? Triplé !  Le rappeur gabonais a choisi d’emprunter cette quote au joueur de football Kylian Mbappé.  Facile ! On le sait mais il existe beaucoup de points communs entre le champion du monde et Epssito. La jeunesse, le talent inné, la maturité et cette confiance (parfois prise pour de l’arrogance) qui ne laisse pas indifférent…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Skia

EP : Sensible

Être sensible ne veut pas dire être faible. Bien au contraire. C’est avoir les sens aiguisés et prêts à bondir. Voilà ce qui caractérise Skia, ce qui fait d’elle une artiste humaine et totalement à part. Son rap est frontal, ne passe pas par quatre chemins, raconte une vie faite de revanches et de détermination sans faille. Avec son premier EP, justement intitulé Sensible, elle dévoile une musique où la modernité des thèmes et des productions côtoient la technique des anciens et leur rage de vaincre. « C’est avec la new school que j’ai découvert le rap, mais c’est avec la old-school que j’ai parfait mon savoir-faire », assène-t-elle. Il est vrai que l’on marche plus droit lorsqu’on sait d’où on vient.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

404 Billy

Mixtape : 100

D’origine sénégalaise, c’est entre Le Havre et Villiers-le-Bel que le jeune 404Billy seconstruit. Né en Seine-Maritime, il déménage dans le Val d’Oise à l’âge de six ans. Aussiloin qu’il s’en rappelle, 404Billy a toujours écouté du rap. Féru du genre, son pèreimprègne le quotidien familial des classiques de l’époque, de Tupac à Biggie en passantpar Lunatic ou la Mafia K’1 Fry.Mais c’est en tombant sur les 50 Cent et consorts quele jeune 404Billy se découvre une réelle passion. Fasciné par les flows, l’attitude etl’imagerie de ces pontes du rap US, il creuse et se façonne sa propre culture. Encore trèsjeune, son bagage musical impressionne dans son quartier. L’étape suivante est trèslogique : il s’essaie d’abord à l’écriture, puis au rap. Il choisit ensuite son blaze, Billy (qu’ilhérite d’un surnom), et le précède du fameux 404 (en référence à l’« error 404 »), nom ducollectif qu’il compose avec ses acolytes. Dès le départ, sa passion lui fait prendre le rapau sérieux. Mais c’est lorsqu’il dévoile Le Kid Est Mort qu’il passe à la vitesse supérieure.Écouté aux quatre coins de la France, ce morceau confirme son talent et l’amènenaturellement vers un premier projet, libéré un an plus tard : Hostile. Avec un rap âpreet sans concession, qui le place malgré lui en marge de la tendance, cet EP parvient àrencontrer son public.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Le rap au féminin

Même si elle n’est pas représentée aux prochaines Victoires de la Musique, la scène rap francophone se porte très bien, merci et quant à la scène rap féminine, elle pète le feu, elle aussi, merci beaucoup ! On connait les voix et têtes de gondole de Chilla, Lalala&ce, Le Juice, bientôt invitée dans Côté Club… Mais sous les radars des medias traditionnels, ça bouillonne aussi. Un bouillonnement favorisé par plusieurs dispositifs qui méritent d’être signalés et salués.

Ainsi, celui du Collectif qui depuis 2018, accompagne dix talents émergents de la scène rap au sens large. Dix artistes sélectionnés parmi 1000 candidatures par un comité artistique et qui vont bénéficier pendant un an, d’un accompagnement à la fois collectif et personnalisé, dispensé par Le Studio des Variétés, par Youtube, un des médias les plus prisés par la génération Z et par le label Virgin. Au programme : coaching individuel, ateliers chant, M.A.O., vidéo, écriture, production d’un titre et d’une vidéo distribués par Virgin, concert…Un Collectif qui a déjà soutenu les projets de Bianca Costa, d’Alicia ou encore de Roxaane.

Un collectif qui cette année, va se pencher sur les carrières d’Aurel Isborn, Chikou, Esken, Josephe, Jouvence, Kader Diaby 4Real, Semji, Stellio, Timea et Vin’s. Zoom sur les deux voix féminines de cette sélection, avec tout d’abord celle de JOSEPHE avec un e, une jeune nantaise, une Josephe qui n’a pas peur de chanter l’amour au féminin, sur un rap aussi pointu que mélodique, impliquée dans un geste artistique à 360° qui mêle images, sons et poésie, avec un sens de l’épure affirmé !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Même sens de la concision chez sa consoeur Timéa qui traine son blues dans une banlieue pavillonnaire quand elle n’essaie pas de s’évader au bord d’une belle américaine, cette Lana Del Rey en herbe intrigue avec une musique aussi brute que fascinante et une prod chic signée Roulio.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Toutes les deux ont publié des Ep en 2021, à suivre de très près !

Plus underground est naturellement la démarche de La Souterraine. Le site a écumé Instagram et les concours de freestyles, c’est là qu’émerge les premiers sons du rap amateur, avant de remarquer que les filles n’y apparaissaient peu ou pas. Pour combler ce manque, La Souterraine a mis en place @rap2filles, le premier concours insta 100% féminin avec une première compilation parue en 2019. Elle a révélé 12 filles originaires de partout en France, deux sont en voie de professionnalisation sinon elles sont livreuses, animatrice en centre de loisir, dans l’agro-alimentaire, secrétaire de gestion ou rien de tout ça…

Une autre compilation a suivi mais face à la précarité de la majorité de des talents repérés, la Souterraine a décidé de produire avec Go Go Go, un outil concret d’émancipation artistique et culturelle, ouvert à toutes les rappeuses amatrices francophones. Première d’entre elles à émerger, c’est Turtle White avec « Bresom », 24 ans, née à Montreuil sous le signe des Gémeaux, cette fan de Ninho et d’Hamza se défend avec un flow épicé qui force le respect, sur un prod efficace et old school comme on les aime.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Elle sera suivie par Ngielix, une très jeune sirène qui ensorcelle avec ce titre : « Sirènes« . Des sirènes auto tunées et émancipées , un 2ème single qui sort demain, produit par le dispositif Go Go Go, un dispositif qui se décline en 3 volets :

Une série d’enregistrements phonographiques, 3 albums à venir sur l’année 2022

Un concert pluriannuel avec 5 rappeuses

Et enfin des formations (atelier d’écriture, coaching scène…) animées par celles qui sont déjà passées par là. De la sororité, de l’engagement et surtout de la musique qui sonne ! Bravo mesdemoiselles et rendez-vous peut-être aux futures Victoires de la Musique !

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*