Search

Baptiste W. Hamon, Nicolas Ly et Les Inouïs du Printemps de Bourges

categorie sortir Baptiste W. Hamon, Nicolas Ly et Les Inouïs du Printemps de Bourges

Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

Nicolas Ly et Baptiste W.Hamon
Nicolas Ly et Baptiste W.Hamon © Radio France / Marion Guilbaud/France Inter

Baptiste W. Hamon

Album : Jusqu’à la lumière

Les chansons à boire, de Miossec aux Pogues, ont toujours donné vertiges, larmes et rires au rock. Dans la country, c’est au Texas, à base de moonshine, de femmes parties et de chevaux fidèles, que l’on a écrit les plus sensibles d’entre elles, sans langue-de-bois, avec gueule-de-bois. Baptiste W. Hamon, né près de Paris, a adopté à l’adolescence ces légendes d’hommes crevassés, contemplant le désert, une gnôle désastreuse dans la gourde. Lors d’un de ses rares passages en France, le chanteur et conteur Townes VanZandt, l’un des héros absolus de Baptiste, trempa ses croissants dans un grand verre de Jack Daniel’s. Au réveil. Comment, dans ce télescopage  insensé de traditions françaises et américaines, ne pas voir la métaphore  définitive de la musique déracinée de Baptiste W. Hamon ?

 Il y a du Barbara, du Reggiani, du Moustaki dans ces chansons, au  même titre que du Leonard Cohen, du Steve Earle, du Bob Dylan, du Phil  Ochs… Comment cohabitent, s’enlacent même ces influences doit rester un mystère. Mais le croissant et le whisky sont en claire bamboche sur le nouvel album de Baptiste. “Il y a sur le nouvel album des  chansons plus légères que sur mes disques précédents, dit Baptiste. C’était  une volonté dès le début du processus d’écriture. La seconde volonté était de  faire ce disque avec John Parish. »  Le producteur anglais partage avec Baptiste un goût pour les grands  voyages, pour les sautes d’humeurs musicales. Parish a ainsi produit  quelques-uns des albums cultes du Français : Dominique A, Sparklehorse,  Aldous Harding, Giant Sand ou bien sûr PJ Harvey. “Je voulais un côté épuré  dans l’arrangement des chansons. John est un vrai génie de la réalisation. Il  ne fait rien de trop. Je voulais quelque chose de classe, de sobre, avec la  présence en fil rouge d’une pedal-steel, l’instrument qui me rattache à  l’Amérique.”

Une musique de son temps. De son temps et plus encore : elle est rénovatrice. Il fallait du toupet, du savoir pour s’approprier en 2021 une chanson d’autrefois comme l’exalté « Revoilà le soleil » d’un paria, d’un révolté : l’Angevin Jacques Bertin. Baptiste l’annexe sans nostalgie, la fait sienne, à la Calexico, dans cet éternel souci de  transmission.

Un répertoire qui ignore les frontières – géographiques,  en invitant pour un duo solennel et sensuel la chanteuse Ane Brun, venue de  cette Norvège où Baptiste vécut deux ans – ou stylistiques. C’est ce qui avait  séduit d’entrée John Parish dans les chansons du Français : l’anomalie  amusée de sa musique, mais surtout son universalité, sa modernité. “On ne  sait jamais où on en est, mais lui le sait, dit le producteur. Il n’est pas  dogmatique, il est prêt à tout tenter, tout entendre. Il a  effectivement développé un son, un style bien à lui. ”

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Nicolas Ly

EP : Subliminal

Parler du pire avec poésie et grâce, Nicolas Ly puise ses inspirations dans des choses parfois sombres, mais sa musique est pleine de lumière. Il exprime grâce à la langue de Molière ses pensées les plus profondes, créant mille personnages aux allures toujours autobiographiques. Chaque titre est pensé de manière cinématographique, offrant de véritables scènes de films. Car si Nicolas Ly a choisi la musique, le cinéma n’a jamais été bien loin.

J’ai fabriqué ma sensibilité musicale grâce au cinéma, qui est un moyen d’expression total. J’ai toujours été fan des bandes originales de films, comme celle du Grand Bleu par exemple, que j’essayais de retrouver à l’oreille au piano dès mon adolescence.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Les Inouïs du Printemps de Bourges avec Walter Astral, Phaon et Julii Sharp.

Trois Inouïs à découvrir en avant-première ce soir, trois propositions musicales aussi éclatées qu’affirmées :la première  c’est celle de Walter Astral, avec un psychédélisme

Sans patchouli mais des machines branchées sur la transe.

Walter Astral, c’est Tristan Thomas qui installe des rythmiques prêtes à accueillir

Le chant perché et le banjo étrange de Tino Gelli, un banjo qui sonne comme un saz

Tous les deux ont déjà été repérés dans d’autres projets

Mais avec WA, ils célèbrent l’occulte, le mysticisme et l’absurde !

Un look et des obsessions de druides contemporains

A glisser dans votre play-list entre Flavien Berger et Altin Gun et à retrouver sur la scène du 22 le 20/04 au Printemps de Bourges.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Phaon : « L’Epopée »

Dans la mythologie grecque, Phaon c’est ce batelier réputé pour sa beauté, au Printemps de Bourges, c’est le nom d’un quatuor originaire de Limoges

Un quatuor qui se démarque grâce à la voix singulière, presque théâtrale,  de Mathieu Deligne au chant

Et à l’écriture de textes mystérieux, littéraires, qui se frottent à des mélodies plutôt lumineuses et à des structures éclatées

Un contraste séduisant qui a déjà fait ses preuves avec des artistes comme Feu Chatterton, eux aussi Inouïs du Printemps de Bourges en 2014. En concert pour les Inouïs de Bourges le 23/04 et leur nouvel EP « Phobie Nocturne » est attendu pour le 20/05.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Julii Sharp : « Toucan »

On est tombés sous le charme de la voix nonchalante de Julii Sharp,

Une jeune bretonne, avec des ascendances anglo-saxonnes

Inspirée par la poésie de Léonard Cohen, le folk et les chansons de Françoise Hardy.

Sa musique est sans artifices, elle se produit en trio, guitare, batterie et contrebasse

Julii Sharp joue de la guitare folk et jazz, elle impose une simplicité, une évidence, une proposition presque classique qui devient originale dans une production saturée par les sons digitaux

Elle chante aujourd’hui en français ses voyages et ses expériences sur la route, une nouvelle incarnation du hobo. En concert le vendredi 22/04 au 22 à Bourges.

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*