Search

Témoignage – Rencontre avec Dagraça Mobengo, triple diplômée du Cnam

categorie ecole Témoignage - Rencontre avec Dagraça Mobengo, triple diplômée du Cnam
logo Témoignage - Rencontre avec Dagraça Mobengo, triple diplômée du Cnam

Si la vie n’est un long fleuve tranquille pour personne, elle fait parfois figure de rivière en crue pour d’autres. Des parcours semés d’embûches et de désillusions, souvent saupoudrés de ce loup dans la bergerie qu’est le découragement. Mais, malgré les pièges, certains s’en sortent. Et même admirablement ! C’est le cas de Dagraça Mobengo, à qui nous donnons la parole aujourd’hui. La jeune Congolaise, qui a fui la guerre au début des années 2000 avec sa sœur et sa grand-mère, a tracé sa route.

Dagraça est venue témoigner dans les studios du Cnam vendredi 18 mars dernier. Elle a parlé d’elle, de ses rêves, de ses espoirs. Avec la parole libre d’une femme libre.

Des chausse-trappes, la vie ne s’est pas gênée d’en semer ici et là sur son chemin. Plus souvent qu’à son tour. Si le Congo a signifié pour Dagraça un départ lié à la guerre, la France a été pour elle une série de challenges à relever. Pari réussi par son exigence et sa détermination.

À travers son témoignage, beaucoup peuvent se reconnaître : il n’y a pas de fatalité à condition de le décider !

Dagraça Mobengo à travers 4 grands thèmes :

MON HISTOIRE

Dans cette partie, Dagraça nous raconte son épopée depuis son départ d’un Congo en guerre jusqu’à son arrivée en France, où elle a été placée en foyer suite à des maltraitances familiales.

MON PARCOURS FORMATION

Dans cette deuxième partie, Dagraça nous parle des différents cursus de formation qu’elle a suivis, notamment les trois diplômes obtenus au Cnam, et de ses aspirations professionnelles.

FACE AU HANDICAP

Dans cette troisième partie, Dagraça évoque ses troubles de l’orthographe dus à une jeunesse perturbée par la guerre et son handicap actuel, qui ne se voit pas mais qui est bien là, lié à la motricité de ses jambes.

AUJOURD’HUI ET DEMAIN

Dans cette dernière partie, enfin, Dagraça évoque sa vie aujourd’hui et ses espoirs pour demain.

Source

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*