Search

Marie Chouinard : « Un spectacle est toujours une construction vers une autre manière de penser »

categorie litterature Marie Chouinard : "Un spectacle est toujours une construction vers une autre manière de penser"

A l’occasion de sa dernière création, intitulée « Radicale verticalité », présentée au Théâtre de la Ville jusqu’au 12 mai, la chorégraphe Marie Chouinard nous parlera de ses quarante années de pratique de la danse, en tant qu’interprète, chorégraphe et coach.

La danseuse Catherine Dagenais-Savard dans le spectacle "Radicale Vitalité" de Marie Chouinard (2018)
La danseuse Catherine Dagenais-Savard dans le spectacle « Radicale Vitalité » de Marie Chouinard (2018)

De ses pièces créées entre 1980 et 2018, Marie Chouinard extrait des duos et des solos qui durent entre une et treize minutes, s’enchaînant sur un rythme plus soutenu que jamais. Dépassant une simple relecture, elle y reconstruit un parcours artistique, accentué par de nouvelles mises en scène, costumes et environnements sonores, à la façon d’un kaléidoscope. Son spectacle Radicale verticalité se joue Théâtre de la Ville jusqu’au 12 mai 2022.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Un spectacle comme une joyeuse construction qui mène ailleurs

« Les petites pièces du spectacle sont comme des haïkus, qui décrivent tout un univers et qui, à la fin, arrivent à nous projeter en dehors de cet univers-là, pour nous ouvrir vers une autre dimension. C’est une suite de petits trésors de pièces qui sont un tout, mais qui finalement se répondent entre eux. Dans ce spectacle, je me suis amusée à amener les danseurs ailleurs, et j’avoue que pour moi, créer, c’est toujours un terrain de jeu. » Marie Chouinard

Les rythmes irréguliers comme manifestation de la pensée

« En dansant, ce sont les rythmes irréguliers qui m’ont le plus fascinée. Je les aime beaucoup, car ce sont les rythmes de l’émoi, et les rythmes de notre pensée. Je travaille beaucoup avec les danseurs pour les amener à comprendre ce rythme, à le retrouver quand ils dansent, parce que c’est vraiment le rythme de la communication. En fait, c’est notre manière de communiquer : quand on parle, les rythmes changent tout le temps. On ne communique pas seulement par les mots, mais on communique également à travers les suspensions et les silences. » Marie Chouinard

L’âme et le corps, un mariage très intime

« Je ne conçois pas une pensée, une émotion, qui ne soient pas issues d’un corps, ni un poème qui ne soit pas passé par le vécu du corps. Donc, pour moi, forcément, l’âme c’est le corps. Toutes nos cellules respirent, vibrent ensemble, partout dans le corps, ont des réseaux de communication, et c’est ça le début de l’âme et de la pensée. Faire danser un danseur, c’est rendre sa penser visible. » Marie Chouinard

Archives

Michel Cassé, émission Les nuits magnétiques, Monette Berthommier, France Culture, 25/10/1991

Régine Chopinot, émission Par les temps qui courent, Marie Richeux, France Culture, 10/02/2021

Volmir Cordeiro, émission Par les temps qui courent, Marie Richeux, France Culture, 03/04/2018

Jean-Luc Nancy, émission Studio danse, Lauren Goumarre, France Culture, 24/03/2001

Références musicales

Haendel, Aria, Lacia ch’io panga. Interprète : Montserrat Caballé

Nouvelle vague, Dance with me

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*