Search

Guillaume Poncelet, Gwizdek et Ben Mazué

categorie sortir Guillaume Poncelet, Gwizdek et Ben Mazué

Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

Guillaume Poncelet et Gwizdek
Guillaume Poncelet et Gwizdek © Radio France / Marion Guilbaud/France Inter

Guillaume Poncelet

Album :

Depuis son premier album « 88 » il y a quatre ans, le pianiste, trompettiste et compositeur Guillaume Poncelet n’a cessé d’étendre son univers. Il réalise les albums à succès de Ben Mazué et Gaël Faye – avec qui il partage la scène – et compose pour lui, mais aussi pour des films et des documentaires. En 2021, il égrène les singles et les clips, « Peyo », puis « Souls » et affiche complet au Centquatre-Paris.
Dans l’effervescence de tous ces projets, Guillaume Poncelet sort son nouvel EP « Haven », le 22 avril 2022. 5 compositions au son feutré, dans lesquelles le pianiste continue d’explorer la sphère d’une musique néo-classique minimaliste aux nuances profondes et subtiles. Guillaume revient sur la genèse de ces nouveaux morceaux : Pendant les mois de confinement, comme beaucoup de personnes, je me suis retrouvé devant un miroir et je me suis demandé ce que j’allais faire tout ce temps avec la personne que je voyais en face de moi. La vie ordinaire s’était arrêtée et il fallait que chacun réinvente son quotidien. Je n’ai pas été très original, l’écran de mon ordinateur portable est rapidement devenu ma fenêtre sur le monde, et ma principale source d’inspiration. Mon studio lui, était mon havre de paix, isolé du monde et de ses problèmes, comme quand j’étais enfant, je m’enfermais dans ma chambre pendant des heures pour jouer sur mon petit clavier électronique et chercher mes premières mélodies.
Haven, c’est ça, le refuge, quand l’échappée physique n’est pas possible, on s’évade en soi.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Gwizdek

EP : Gwizdek

Le groupe GWIZDEK est né d’une discussion à une sortie de concert entre Daniel Gwizdek (voix, guitare) et Vadim Bernard (drums), début 2020. ils demandent à Quentin Faverger (claviers) de les rejoindre, puis à Julien Poitou (basses) lors de l’enregistrement de “On&On”. Ils commencent par publier des reprises sur les réseaux pendant les périodes de confinements, et profitent d’un fort engouement local, qui leur permet de faire des résidences et sessions au Control Studio.
Leurs premiers concerts prometteurs les placent sur la nouvelle scène émergente Française et leur offrent un nouvel
entourage : la Belle Electrique, PEERMUSIC en édition, et BAAM en tour.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Ben Mazué

Bande Originale : « On sourit pour la photo »

Le chanteur signe avec Guillaume Poncelet, sa première bande originale et c’est pour le film « On sourit pour la photo » de François Uzan. Sur le processus de composition, Ben Mazué déclare : « On a composé à deux avec Guillaume Poncelet. On est parti d’un air, un petit air, qu’on fredonnait, et puis on l’a agrandi, embelli, produit, modifié, bonifié, tristifié, on lui a tout fait. On voulait un thème qu’on reconnaisse et qu’on retienne. » Guillaume Poncelet ajoute à propos des morceaux : « Je pense que dans le cas de ce film, on peut parler d’un mariage entre la chanson française, la pop et la musique classique. Le thème de Thierry par exemple peut rappeler « Le tourbillon de la vie » de Serge Rezvani, que chante Jeanne Moreau dans Jules et Jim. On peut penser également à certaines mélodies de Michel Legrand, ou au travail de Randy Newman, que François et nous adorons. » François Uzan révèle quant à lui que choisir Ben Mazué et Guillaume Poncelet pour composer la bande originale de son nouveau film a relevé de l’évidence : « Depuis des années, les chansons de Ben Mazué m’accompagnent. Alors lorsqu’il a fallu trouver quelqu’un pour composer la musique de On sourit pour la photo, j’ai pris mon courage de « fanboy » à deux mains et j’ai contacté Ben pour lui proposer de m’accompagner dans ce voyage. Il m’a fait le cadeau d’accepter, quelques semaines plus tard, nous nous sommes retrouvés en salle de montage avec Guillaume Poncelet et lorsqu’ils m’ont fait écouter les premières maquettes du Temps passé (le thème du film) et Je vais survivre, j’ai été incapable de retenir mes larmes. Ces morceaux, c’était mon rêve… en mieux. Et désormais, à chaque projection, lorsque je sens le public vibrer en écoutant « Je vais survivre », je me dis que j’ai énormément de chance : Ben et Guillaume avaient déjà composé la bande originale de ma vie… c’est désormais celle de mon film. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*