Search

Bireli Lagrène : « Je suis très souvent un guitariste à risque, j’aime aller là où on ne m’attend pas »

categorie litterature Bireli Lagrène : "Je suis très souvent un guitariste à risque, j’aime aller là où on ne m'attend pas"

Après avoir exploré toutes les pistes du jazz en compagnie des plus grands musiciens de son époque, ce fin connaisseur du répertoire de Django Reinhardt se livre dans ce nouvel album « Solo suites » à l’exercice du solo, avec des reprises de Duck Ellington, Wes Montgomery, …, ainsi que des compositions.

Z Bireli Lagrène : "Je suis très souvent un guitariste à risque, j’aime aller là où on ne m'attend pas"

.
.

La musique en héritage

« Dans le titre « Memories », j’ai essayé de rassembler tout ce que j’avais pu entendre musicalement quand j’étais adolescent. Comme je n’ai pas trop préparé ce disque, j’ai réuni ce que je pouvais, j’ai ressorti de ma poche quelques petites mémoires, et j’ai également écouté d’anciens enregistrements, sans bien sûr les recopier. » Biréli Lagrène

Publicité

« Quand on est musicien, on n’aime pas trop regarder en arrière, on préfère avancer, mais là, j’ai fait une petite exception. Je me suis penché sur la façon dont mon père jouait de la guitare. Ce n’était pas un musicien professionnel, mais j’ai toujours aimé sa façon de jouer : il jouait d’une façon très simple et très belle, et ce titre (« Memories ») est une façon de lui rendre hommage. » Biréli Lagrène

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Trouver la première bonne note

« L’improvisation est très compliquée à expliquer. Dans le jazz, le système s’improvisation est très structuré, car il y a un respect énorme du standard qu’on va jouer, en essayant de rester dans l’harmonie tout en improvisant. Mais je ne saurais pas expliquer par quel chemin cela passe. Ce que je peux dire, c’est que ça se passe sur le moment, et que le plus important, c’est de trouver la première bonne note. C’est son déclenchement qui va créer tout ce qui se fait après. » Biréli Lagrène

Le plaisir avant tout

« Je suis très souvent un guitariste à risque. J’aime aller là où je ne suis jamais allé avant. Je pense que le public a besoin de rire, et j’ai toujours préféré amener le public vers moi en lui faisant des petits clins d’œil et en lui offrant des petites plaisanteries musicales. La musique est faite pour rendre le public et le musicien joyeux. » Biréli Lagrène

Archives

Paco de Lucia, émission Un poco agitato, Yvan Amar, France Culture, 30/12/2003

Duke Ellington, interview à la télévision suédoise, Sven Lindalhl, 03/02/1963

Sylvain Luc, émission Un poco agitato, Yvan Amar, France Culture, 25/05/2005

Références musicales

Biréli Lagrène, Memories

Biréli Lagrène, Caravan

Biréli Lagrène, Nature boy

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*