Search

Axel Bauer et JC Dupuy

categorie sortir Axel Bauer et JC Dupuy
1200x680 laurent goumarre Axel Bauer et JC Dupuy

Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

Axel Bauer

Album : Radio Londres

Avec Radio Londres, son septième album studio en quatre décennies d’un parcours jalonné de tubes inattendus et de longs formats singuliers, Axel Bauer rend hommage à un esprit de résistance historique, le transposant dans notre monde contemporain avec conviction et humilité combinées .Cette suite harmonieuse de chansons brûlantes, nourries d’une électricité tendue comme de mélodies entêtantes, taillées dans le roc(k) d’une sensibilité à fleur de peau, permet à Axel Bauer d’exprimer toute la palette de ses talents, du compositeur inspiré à l’interprète enflammé, en passant par l’auteur habité et le guitariste surdoué. En cinquante-huit minutes haletantes et accrocheuses, Axel Bauer vient de délivrer, avec une réussite éclatante, un grand disque à son image et, par extension, à celle de la vie elle-même: chaleureux addictif, simple et mortel.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Jean-Charles Dupuy

Roman : La nuit va nous perdre

C’est l’histoire d’un petit gars qui est tombé dans la nuit et qui s’en est relevé.
Son existance tient dans une boîte. Une boite de nuit de quelques mètres carrés. Nichée en plein Paris, dans le quartier chaud de Pigalle. Vous la connaissez peut-être. C’est le Bus Palladium. Rue Fontaine, il y avait foule, comme le chantait Gainsbourg.
Jean-Charles est DJ. Il aime tant la musique qu’il lui donne sa vie. Pendant vingt ans, il est à la tête de la programmation musicale du Bus. Il y perd l’amour, nuit après nuit. Il y use sa vie, ligne après ligne d’héroïne.
Son temps, c’est celui des gangsters, de Pigalle, des bars à putes, de la drogue, du rock’n’roll.
Il a dupé ses parents. Il a berné la police.
Il aurait dû en crever.

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*