Search

Mona Soyoc, Olivier Mellano, Mat Vezio et Papapla

categorie sortir Mona Soyoc, Olivier Mellano, Mat Vezio et Papapla

Côté Club, le rendez-vous de toute la scène française et plus si affinités. Une heure pour faire le tour de l’actualité musicale et plus encore. Quand la musique rencontre les arts, du cinéma à la BD, du théâtre à la littérature. Bienvenue au Club !

Mat Vezio, Mona Soyoc et Olivier Mellano
Mat Vezio, Mona Soyoc et Olivier Mellano © Radio France / Marion Guilbaud

Mellano Soyoc aka Mona Soyoc et Olivier Mellano

Album : Alive

Les parcours singuliers et les belles rencontres font les vies bien remplies, nourrissant la richesse des œuvres. La vie, celle de Mona Soyoc, fut bouleversée lorsque celui qui fut son complice au sein des mythiques KaS Product la perdit, un jour sombre de février 2019. Au tout début des années 80, le regretté Spatsz ne s’était pas trompé lorsqu’il avait compris tout ceque cette jeune Américaine d’origine Argentine passée par l’Angleterre et la Belgique pourrait apporter à sa musique. Un atout dans une ère post-punk, où ils devinrent à l’Est ce que Marquis de Sade devenait à l’Ouest d’un pays commençant à s’extirper partiellement de la« variété ». Une voix, une paradoxale et fascinante fièvre cold wave, et une présence scénique réaffirmée avec brio à partir de 2005 lors des reformations du duo. Ayant dans l’idée une collaboration qu’elle prévoyait fructueuse, Mona Soyoc contacte Olivier Mellano en 2017, mais c’est seulement au printemps 2019 que se fait réellement la rencontre, avec un pari assez simple : se retrouver en studio et voir ce qu’il peut en sortir, sous le nom de Mellano Soyoc.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Mat Vezio

Album : Ciel Couleur Ecchymose

Multi-instrumentiste à l’imaginaire foisonnant, l’auteur-compositeur-interprète Mat Vezio allie paysages littéraires et exploration musicale depuis cinq ans. En 2017, son premier album Avant la mort des fleurs cueillies met en lumière un artiste en pleine effervescence, tâtant l’art conceptuel au passage, et dont les textes atypiques lui valent d’être finaliste au Prix Félix-Leclerc de la chanson. Pour Garde-fou (Simone Records 2019), Vezio poursuit dans la même veine littéraire, univers riche et peuplé de personnages mystérieux, où se côtoient entre autres une Miss Canada 1951 et une maître nageuse, comme en roman choral. L’auteur-compositeur interprète, qui publie également des nouvelles en revue littéraire et prépare un roman, s’impose de plus en plus comme parolier. Avec Ciel Couleur Ecchymose , Vezio s’intéresse cette fois à la symbolique des migrations. Petit-fils d’immigrés italiens, l’artiste a connu l’effritement des traditions avec les années. Hommage à ses ancêtres ayant fait le voyage, à son aïeul disparu, transmission à son jeune fils, album d’émancipation, de nombreuses disparitions, Ciel Couleur Ecchymose repose sur le bal des oiseaux migrateurs pour parler des enjeux de déplacement des peuples. Collisions en haute altitude, perdition, allers simples, vision panoramique, chute et adaptation, la métaphore se déploie.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Papapla

Album : Sounds Of Papapla Vol.2

Biberonné au rock des années 90, élevé au post-rock et aux musiques de film, nourri à l’électro du troisième millénaire, le groupe rennais Papapla livre, avec « Sounds of Papapla vol. 2« , un disque à l’os, puissamment abouti. French americana ? Electro-Slowcore hexagonal ? Indiepoprock de la côte ouest ? A chacun de choisir l’étiquette: la musique parle pour elle-même. Les chansons de Papapla ont un pouvoir cinématographique: celui de nous emmener, instantanément, dans des images, des personnages, une histoire, servis avec une savante économie de moyens.

On entend dans ce beau disque des accents de Sparklehorse, de Mogwaï ou de Slowdive et on pense, puisqu’il s’agit de chanson en français, au Bertrand Belin de Hypernuit, au Bashung de Fantaisie militaire, ou au Michel Houellebecq de Présence humaine. C’est un disque à l’os, il est paru sur l’épatant label l’Eglise de la Petite Folie qui fêtera ses 20 ans cette année et Papapla sera en concert le 03/06 à Chantepie et le 04 à St Aubin du Cormier.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*