Search

Arlt :  » A chaque fois qu’on fait un disque, on l’envisage comme un passage »

categorie litterature Arlt : " A chaque fois qu'on fait un disque, on l'envisage comme un passage"

Dans Turnetable l’aventure est partout et les contraires réconciliés : le comique et le tragique, le lyrique et l’hébété, le sensible et le rugueux. Dans ce disque de chanson française expérimentale populaire, jaillit un théâtre sonore où se mêlent aventures et métamorphoses.

Concerts

Publicité

Dimanche 5 juin à La Boule Noir à Paris

Vendredi 1er juillet au Palais de Tokyo à Paris

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Un disque de transition et de passage

« A chaque fois qu’on fait un disque, on l’envisage comme un passage, mais j’ai l’impression que la forme de celui-ci n’a jamais été aussi cohérente avec cette idée de la transition et du passage. C’est aussi un disque d’observation de la façon dont a recommencé à faire de la musique ensemble : c’est à la fois pareil et totalement nouveau. Au début, on a travaillé longtemps en duo, et dans cet album, on a retrouvé l’espace et le temps de recherches de nos premiers moments ensemble. Par contre, on a complètement réinventé notre méthode de travail. Cette fois-ci, on a écrit le disque en l’enregistrant. » Arlt

Créer par le toucher

« Pour moi, l’écriture musicale est liée à la disponibilité et au rapport aux instruments. Il s’agit de trouver cet état où les choses parlent à travers nous, et comment, en touchant certains instruments, on voit ce qui va apparaître en termes de paysage et de matière. Je suis toujours en train d’essayer de générer une matière musicale, de l’observer, et ensuite de faire un travail de composition. Je suis une instrumentiste qui touche beaucoup, j’ai très peu de technique et je la travaille peu, et en fait, quand je crée, tout se passe entre mon corps, l’instrument, et la façon dont je le fais sonner. » Eloïse Decazes

Donner voix aux fantômes

« J’ai l’impression d’être habité par un théâtre de voix fantômes, et écrire une chanson est aussi le moyen de leur créer une petite scène, sur laquelle elles peuvent venir s’exprimer. J’organise leur babil incessant et j’en fais des petites saynètes véhiculables, susceptibles de transmettre à d’autres ce que les morts me racontent toute la journée. » Sing Sing

9k= Arlt : " A chaque fois qu'on fait un disque, on l'envisage comme un passage"

.
.

Archives

André Breton, émission Entretiens avec André Parinaud, RTF, 1951

Ernest Bergez, émission Par les temps qui courent, Marie Richeux, France Culture, 18/05/2018

Références musicales

Arlt, Bain de sang

Arlt, Le village

Arlt, Grand dehors

Arlt, Oh bagnole

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*