Search

Au cœur des thématiques de formation – Informatique

categorie ecole Au cœur des thématiques de formation - Informatique

Le Cnam propose près de 700 parcours de formation scientifiques, techniques et tertiaires, du niveau technicien au niveau ingénieur et doctorat. 20 centres en région et plus de 230 lieux d’enseignement répartis en France métropolitaine, ultramarine et à l’étranger répondent aux besoins des auditeurs et des territoires.

Les thématiques enseignées sont tout aussi riches : de la GRH au e-commerce, de l’instrumentation aux sciences nucléaires, pour ne citer qu’elles. Plongez dans un univers où formation rime avec passion.

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir les thématiques dispensées par l’équipe pédagogique nationale (EPN) Informatique. Ce domaine regroupe des diplômes et des unités d’enseignement diversifiés, propres à former des experts de terrain.

Samira CherfiSamira Cherfi, professeure des universités, directrice de l’EPN Informatique, répond à nos questions pour vous éclairer sur vos futurs choix de formation.

Vous dirigez l’équipe pédagogique nationale Informatique du Cnam. Celle-ci, sous ce terme générique, renferme bien des réalités : pourriez-vous nous parler de l’informatique en général, et de l’informatique en particulier ?

L’informatique est une science à part entière. Elle est le socle du monde numérique qui nous entoure. Contrairement à ce que beaucoup pensent, l’informatique ne consiste pas seulement à programmer, mais aussi et surtout à comprendre l’impact des technologies de l’information sur les individus et les organisations afin de se mettre au service de la société. Dans notre EPN Informatique, ceci se concrétise dans les domaines métiers auxquels nous formons. Parmi ces domaines, on peut citer la science de la donnée, les réseaux et la sécurité, les systèmes d’information, la recherche opérationnelle, les médias interactifs numériques, la programmation et les langages, etc. Pour tous ces domaines, on peut venir à nos cours par curiosité ou pour préparer un diplôme.

Le Cnam est reconnu pour concilier enseignements théoriques et pratiques, et ainsi coller au plus près des besoins de terrain. Comment opérez-vous dans votre équipe pour proposer des formations qui répondent aux besoins des entreprises ? Via quelles coopérations extérieures aussi ?

Notre équipe a la chance de s’appuyer sur l’expertise et l’expérience d’enseignants qui sont issus du monde académique de la recherche comme du monde professionnel. Nos formations sont aussi très déployées à travers le vaste réseau des centres Cnam en région. Les formations que nous proposons sont le résultat de ce beau et fructueux travail collaboratif entre innovations nourries par la recherche, évolutions des métiers et besoins spécifiques des centres régionaux. Les utilisations de l’informatique étant très variées, elle devient un accélérateur de beaucoup d’autres domaines tels que la biologie, la sociologie ou l’électronique, offrant ainsi autant d’opportunités de coopération en interne avec d’autres équipes et aussi avec des entreprises dans des secteurs majeurs de l’industrie ou du service.

Le monde évolue, les techniques aussi : quelles sont les innovations en cours ou à attendre dans les filières qui sont les vôtres ? Et quels cursus nouveaux sont susceptibles d’apparaître pour y répondre ?

InformatiqueLes innovations technologiques imposent des évolutions des métiers et, par conséquent, des formations. Des thématiques telles que l’intelligence artificielle, le Cloud computing, la Business Intelligence (BI), la cybersécurité, la 5G et bien d’autres encore, ont enrichi nos formations traditionnelles. Nous déployons actuellement un nouveau parcours en cybersécurité du diplôme d’ingénieur à Paris et en région. Un master international Computer Networks and IoT Systems a ouvert en 2021. Trois parcours de master en BI et Réseaux et objets connectés ouvrent en formation à distance et en hors temps ouvré en 2022. Nous proposons aussi une formation de préparation du concours d’agrégation d’informatique en distanciel qui répond à un réel besoin des enseignants du secondaire sur tout le territoire national. Mais ces innovations amènent aussi des défis sociétaux comme l’informatique verte et responsable, la souveraineté ou la protection de la vie privée, que nous intégrons progressivement dans nos formations.

Enfin, question plus large, comment voyez-vous l’évolution de la formation professionnelle à horizon 10 ou 20 ans ? Ce sera quoi, la formation de demain ? Ils seront comment, les élèves de demain ?

L’évolution des technologies du numérique et les habitudes prises durant la crise sanitaire ont précipité le phénomène de consommation de la formation professionnelle comme accélérateur de la carrière. L’élève de demain s’attendra à plus d’agilité. Ceci implique des formations modulables et adaptables sur la durée comme sur l’intensité avec une hybridation dans les modalités. Le défi pour nous est d’imposer le maintien de la qualité en préservant ce socle de la science qui rend tant de choses possibles aujourd’hui.

Paru en premier sur le CNAM, plus d’info sur le site

cnam.fr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*