Search

Madeleine Louarn : « Le théâtre est un travail sur soi, qui permet une émancipation extrêmement précieuse »

categorie litterature Madeleine Louarn : "Le théâtre est un travail sur soi, qui permet une émancipation extrêmement précieuse"

La Maison des métallos à Paris reçoit la metteuse en scène Madeleine Louarn pour son spectacle, Gulliver, le dernier voyage, une adaptation de l’œuvre de Jonathan Swift, coécrite avec Jean-François Auguste et interprétée par les acteur.rices de sa compagnie Catalyse. Depuis 30 ans, aux côtés de personnes handicapées mentales, Madelaine Louarn agit à Morlaix (en Bretagne). Sa compagnie vient tout juste d’élire domicile dans le premier Centre National pour la Création Adaptée.

Seront également visibles le documentaire d’Eric Chebassier et Jean-François Ducrocq Un théâtre sur la lune, tourné dans les coulisses de Catalyse; ainsi que les dessins d’Hélène Le Cam, qui accompagne depuis 4 ans les comédien.nes de la troupe.

Publicité

Z Madeleine Louarn : "Le théâtre est un travail sur soi, qui permet une émancipation extrêmement précieuse"

"Gulliver, le dernier voyage", mise en scène de Madeleine Louarn, 2022
« Gulliver, le dernier voyage », mise en scène de Madeleine Louarn, 2022

– Christophe Raynaud de Lage

Le CNCA, un espace pour inventer

« Le Centre National pour la Création Adaptée (CNCA) à Morlaix est ouvert depuis plus d’un an, et c’est toujours troublant d’ouvrir quelque chose d’inédit : c’est à la fois un lieu historique, et un espace que nous occupons à trois, à savoir un cinéma d’art et d’essais, un festival de musiques actuelles et la compagnie Catalyse. C’est un lieu de création adaptée, dans les deux sens du terme car si les personnes handicapées doivent s’adapter, c’est surtout à nous de nous adapter à elles, c’est-à-dire de trouver les espaces pour que quelque chose qu’on n’a pas encore trouvé, advienne. C’est tout le challenge de ce lieu. Le CNCA, c’est notre façon aujourd’hui de dire comment on organise la façon de créer. Ce qui est beau, c’est que c’est une forme nouvelle. C’est sa qualité, et il répond à nos désirs et capacités de nous projeter dans la création. » Madeleine Louarn

À lire aussi : Madeleine Louarn : théâtre et handicap, une scène pour l’inattendu

De l’écriture à la parole

« Les comédiens ont lu des textes, mais on avait aussi nos chers souffleurs car certains d’entre eux ne savent pas lire. La question est comment faire arriver à l’écriture des gens qui ne savent pas lire, mais qui n’en n’ont pas moins une pensée, une perception des choses et un rapport à la parole et au style littéraire. J’ai mis du temps à comprendre qu’il y avait quelque chose à faire avec la parole et la poétique. Je le savais pour les textes qu’on apprenait, mais je ne le savais pas pour leur propre parole ». Madeleine Louarn

« Les comédiens de Catalyse ont écrit la moitié des textes de la pièce, et je me suis rendu compte que ce passage à l’écriture leur a permis de retrouver une forme d’énonciation immédiatement stylisée : ils ont leur propre manière de faire. Pour moi, c’est un vrai plaisir de voir comment celui qui écrit agence les choses. Cela permet de les percevoir avec un regard différent ». Madeleine Louarn

Z Madeleine Louarn : "Le théâtre est un travail sur soi, qui permet une émancipation extrêmement précieuse"

"Gulliver, dernier voyage" mise en scène de Madeleine Louarn, avec les comédiens de Catalyse
« Gulliver, dernier voyage » mise en scène de Madeleine Louarn, avec les comédiens de Catalyse

– DR

Extraits

Gulliver, le dernier voyage spectacle, mise en scène de Madeleine Louarn, 2022

Un théâtre sur la lune, documentaire d’Eric Chebassier et Jean-François Ducrocq, 2022

Références musicales

Nico, Le petit chevalier

Nils Frahm, Artificially intelligent

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*