Search

Mattéo, Bruno Messina et Jeanne Added

categorie sortir Mattéo, Bruno Messina et Jeanne Added
Mattéo, Bruno Messina et Jeanne Added

Mattéo

Album : Mattéo & bro

Publicité

Membre du collectif marseillais explosif Chinese man, Mattéo s’offre un album solo. C’est en 2019 qu’il rencontre les premiers musiciens qui feront partie du projet « Matteo & Bro ».

En commençant par le guitariste Karim Addadi et le contrebassiste Christophe Lincontang (avec qui il collabore sur une musique de film), Matteo s’entoure ensuite du batteur Hugo Pollon et du saxophoniste, flûtiste et joueur de Duduk (flûte arménienne) Lamine Diagne. Une réelle envie de lancer un projet où les musiciens sont au cœur du processus de création s’est installée au fur et à mesure des rencontres. Les artistes se rassemblent alors à Bron pour la composition du titre éponyme. Sur cet album on retrouve également les voix de deux artistes féminines, Isadora (Belgique) et Tania Saleh (Liban) sur « Sweet Shadows » et « Sakakeen », ainsi que Hervé Salters (General Elektriks) avec ses claviers et son sublime groove sur certains titres (« Bina » & « Prumirim »).

Entre programmation électronique et composition, les maquettes se dessinent, le groove et l’univers entre soul, funk, trip hop et musique du monde prolongent le désir et la production d’un album. En raison de la crise sanitaire, l’album est finalement enregistré fin 2021 avec l’aide de Sodi, ingénieur son et réalisateur de nombreux albums (Fela & Femi Kuti, Saul Williams, Deluxe, IAM…). Pour l’orchestration des morceaux « Path » et « Sakakeen », Matteo a fait appel à Franck Lebon (compositeur de musique de films) afin d’ajouter une dimension cinématographique à ces deux titres.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Bruno Messina

Roman : 43 feuillets

Dans ce roman, on suit de discothèque en bar-mitsva les expéditions d’un musicien de variétés qui s’enfonce dans la surdité, au moins métaphoriquement. Parfois ironique, souvent désabusé, il dit le quotidien de ces intermittents dont on n’entend jamais la voix. Il n’y a pas de grandes salles, juste des bals et les mauvais tours de la vie. On voyage beaucoup mais c’est sans intérêt : les lieux et les dates se confondent, les gens et les chansons sont les mêmes. Est-il utile d’avoir été musicien, de l’être encore selon les autres ? L’intermittence ne répond à rien et permet à peine de gagner son pain…

Il s’agit pourtant bien de métier, avec des secteurs et des spécialités, et même pour le mien d’un métier difficile et risqué. Pourquoi donc nous priver de tout ? De statut, de profession, et bientôt, comme certains le voudraient, d’indemnités. Tout cela ne m’amuse pas : je me sens privé de destin autant que de musique, et déjà je devine que je n’aurai même pas une fin héroïque comme Lee Morgan se faisant buter par sa femme ou Chet Baker, ange déchu, tombé bêtement du balcon. C’est plutôt désespérant. Olivier quant à lui a choisi d’être incinéré et dispersé aux quatre vents. Cette idée aurait pu me plaire mais j’ai vu The Big Lebowski et me méfie des vents contraires.

Jeanne Added

Single : Hey Boy

C’est le grand retour de Jeanne Added. Enregistrée au studio Ferber avec Renaud Letang avec qui elle co-réalise le titre, cette balade au refrain addictif, raconte la possibilité de s’autoriser un changement de route et de paradigme. Comme une ode à la déviation, à la transformation.

Jeanne Added n’a jamais eu besoin de trop en dire pour offrir beaucoup. Et ce dès son premier album, Be Sensational, paru en 2015, que la musicienne a défendu longuement sur scène. Puis un second disque, Radiate, prouvant que le coup de cœur du public se transformait en une histoire d’amour pérenne. Ont suivi une tournée et un court-métrage, Air, où elle chantait en français pour la première fois.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*