Search

Dominique A, Vanessa Wagner et Ludovic Debeurme

categorie sortir Dominique A, Vanessa Wagner et Ludovic Debeurme
1200x630 thumbnail originalphoto 685465618 616164 Dominique A, Vanessa Wagner et Ludovic Debeurme

Dominique A

Album : Un monde réel

Et plutôt que de s’épuiser, de s’époumoner, ou même de se perdre en route seul, il a décidé de le faire en groupe. Quand le geste collectif devient rare, Dominique A, lui, décide de l’inscrire au frontispice d’un disque qu’il intitule Le Monde réel, comme pour le rendre encore plus présent.

Publicité

Ce disque, qu’il a imaginé avec la complicité du producteur Yann Arnaud (Annette – BO du film de Leos Carax – Syd Matters, AIR, Cocoon…), a été enregistré au studio de la Frette, en région parisienne, selon des règles bien précises, loin des automatismes et de la fanfreluche. Le Monde réel devait être l’un de ses albums où l’on entend et voit presque les musiciens. Un disque qui tient les machines les plus éloignées possibles du débat, une œuvre de quasi-chair qui laisserait transparaître jusqu’au dernier trait d’humanité, qui donnerait même, soyons fous, sa part à l’erreur.

7 min

Album à double facette

Deux ans après Vie Étrange, Dominique A revient avec un quinzième album, Le Monde Réel, un disque au lyrisme ample et à l’émotion contenu, résolument tourné vers le monde, mais également introspectif. Pensé comme une double face, Dominique A a une fois de plus expérimenté dans la narration pour ce nouvel Lp. La première partie de l’album libre une vision collective, presque collégiale, tandis que la deuxième face, laisse découvrir une introspection du narrateur, plus intime : « Cela permet d’aborder les choses d’une autre manière, de laisser entendre aussi qu’on n’est pas uniquement dans une vision qui serait unilatérale. » Dominique A signe un album en clair-obscur avec un regard poétique sur le monde actuel. Vanessa Wagner, invitée dans l’émission par le musicien nantais, le décrit ainsi : « C’est un disque que l’on a envie de réécouter. Il est ciselé, il y a des sens cachés. On a envie de s’y immerger pour mieux y entendre la poésie. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

La poésie, source intarissable d’inspiration

Dominique A a toujours su soigner ses textes. Il y préfère la forme courte, concise et au double sens. Pour ce nouvel album, il confesse avoir beaucoup lu les poèmes de la poétesse canadienne Joséphine Bacon, mais aussi les écrits du poète chilien Óscar Hahn, des « formes très brèves où l’on exprime les choses d’une manière lapidaire. »

8 min

Vanessa Wagner

Album : Study of the invisible

Musicienne très expérimentée et imprévisible, Vanessa Wagner occupe plusieurs mondes jumeaux. Elle allie le classique du conservatoire (elle a joué Haydn, Schumann, Schubert, Debussy, Ravel dans des salles de concert prestigieuses du monde entier) à la composition contemporaine et au minimalisme. Elle a travaillé aux côtés du musicien électronique Murcof et a reçu d’importantes éloges de la part d’éminentes institutions musicales classiques en France et à l’étranger. Elle a reçu des prix en tant que pianiste de concert et a délibérément sélectionné des œuvres de talents émergents et inédits dans son répertoire. Il n’est pas étonnant qu’elle ait été décrite dans la presse comme « la pianiste la plus délicieusement singulière de sa génération » et « l’une des pianistes les plus curieuses et captivantes de la scène française ».

Vanessa Wagner en live / Côté club – « The poet acts » (Philip Glass)

4 min

53 min

Ludovic Debeurme

Bande dessinée : La cendre et l’écume – Editions Cornelius

Ludovic Debeurme voit le jour à Paris en 1971. Son père artiste-peintre l’initie très tôt au dessin et à la peinture, activités qui accompagnent une enfance partagée entre la fréquentation d’insectes imaginaires et la mutilation de Playmobil. Il entame ensuite une adolescence marquée par la frustration et les déboires alimentaires, ce qui l’amène logiquement à entamer des études d’arts plastiques à la Sorbonne. Il s’y confronte à l’Art contemporain et aux jeunes filles, accumulant un certain nombre d’expériences navrantes dans lesquelles il y puisera plus tard la matière d’histoires délicieuses regroupées chez Cornélius en 2003 sous le titre « Ludologie ».

Il entre dans l’âge adulte armé de ses pinceaux et de son imagination et trouve une autonomie financière grâce à l’illustration. Son originalité et sa parfaite maîtrise technique le font vite remarquer et il entame une brillante carrière dans la presse et l’édition jeunesse. La gloire est proche. Mais son inspiration se trouve vite à l’étroit dans ces commandes et, la peinture n’étanchant pas sa soif de raconter, il finit par se tourner vers la bande dessinée.

La chronique de Marion Guilbaud :

Focus sur « La mélodie », le nouvel album de Jérôme Minière

7 min

Dominique A en tournée :

  • le 11 novembre à Luxey
  • le 12 à Clermont-Ferrand
  • le 24 à Canteleu
  • le 25 à Colombes
  • le 26 à Lille
  • À l’Olympia le 26 janvier

Parution de son premier recueil de poésie Le présent Impossible aux éditions L’Iconopop.

Vanessa Wagner en concert :

  • Le 7 octobre à Béton avec l’Orchestre symphonique de Bretagne,
  • Le 9 octobre à Arras, sous tandem, Le 24 octobre au London Royal Albert Hall
  • Le 9 décembre à Rennes avec Arthur H

Pour en savoir plus, écoutez l’émission…

28 min

3 min

5 min

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*