Search

Lomepal et Prince Waly

categorie sortir Lomepal et Prince Waly
1200x630 prince wally Lomepal et Prince Waly

Contenus de la page

Lomepal

Lomepal a tenu parole. Fin 2019, il disparaissait des écrans radar, prévoyant une réapparition conditionnée à l’arrivée d’un troisième album. Chose faite avec « Mauvais ordre », successeur de son « Jeannine » sorti presque quatre ans plus tôt. Un album né de deux années et demie de pause, de plaies à panser, de nœuds emmêlés puis démêlés, du Covid aussi. D’un besoin de trouver une nouvelle identité musicale. “ Il a fallu que je réalise à quel point j’étais perdu ”, va-t-il jusqu’à dire, “ et ça a influencé les paroles du disque ”.

Entre-temps, Lomepal est redevenu Antoine Valentinelli, les deux se sont embrouillés, réconciliés, passant ensemble le cap de la trentaine. Si l’un a éteint ses réseaux sociaux, l’autre ne perd plus son temps à étaler son quotidien dans ses textes et préfère creuser dans les mines de charbon de sa cervelle, jusqu’à oser la fiction. Et qu’en a-t-il remonté ?

Publicité

Une grosse remise en question afin de ne plus rester scotché sur la vie d’artiste et son micro-univers. Ouvrir les fenêtres, pousser les murs, stop sur la bande d’arrêt d’urgence. Des priorités nouvelles, des assurances tous risques, les bases pour un nouveau départ après une carrière démarrée en trombe.

“ J’ai peur de devenir l’image que je renvoie ” (Mauvais ordre)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Prince Waly

Album : Moussa

L’histoire de Prince Waly est avant tout celle d’une filiation. Héritier d’une scène rap défendant sa forme la plus pure et dont il maîtrise tous les codes, il a su affiner au fil du temps un style unique construit entre storytelling, esthétisme et passion pour le cinéma et les histoires de gangsters.

De ses débuts à Montreuil avec Big Budha Cheez à la consécration BO Y Z sur lequel il invitait aussi bien Alpha Wann que Feu ! Chatterton–en passant par Junior, façonné avec le producteur Myth Syzer, Prince Waly a irradié de sa prestance le rap francophone jusqu’à devenir aux yeux de nombre d’observateurs l’un des artistes les plus brillants de la scène contemporaine. Et puis plus rien pendant 3 ans. Une trop longue absence passée à lutter contre la maladie, pour revenir aujourd’hui avec une détermination décuplée.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

La chronique de Marion Guilbaud :

Les nouveautés nouvelles avec Mermonte, Th Da Freak et Adam Naas

6 min

Pour en savoir plus, écoutez l’émission en intégralité…

28 min

5 min

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*