Search

Zimmer, Gilb’R et Judah Warsky

categorie sortir Zimmer, Gilb'R et Judah Warsky
Zimmer, Gilb'R et Judah Warsky

Glbert Cohen et Judah Warsky

EP : L’aurore

Cet été, on s’est enfermés huit jours au studio Versatile, pour créer un morceau par jour en partant de presque rien. Et on l’a fait : huit chansons. Chaque matin on réécoutait vite fait celle de la veille et on passait à autre chose.

Publicité

En vrai on partait pas de zéro : Gilb avait une collection de boucles autour desquelles développer des idées. On a bossé comme un beatmaker et un rappeur – sauf qu’au lieu de rapper j’ai chanté, joué des instruments, puis on a structuré jusqu’à obtenir des chansons avec un début et une fin.

Le tout dans une ambiance super détente. Évidemment on s’est pris la tête jusqu’à ce que tout soit nickel, on n’est pas des branleurs, mais on s’est pas privés d’aller boire des coups pour profiter des terrasses si lumineuses. Et je pense que le soleil dans lequel on a baigné pendant nos pauses brille jusque dans les sillons du disque. J’en suis fier car un enregistrement qui porte en lui la trace de l’environnement dans lequel il a été créé est vraiment spontané.

Zimmer

Album : Amour

« Mon nouvel album est une déclaration d’amour à ceux qui l’écoutent. Je fais de la musique avant tout pour la relation à l’autre, pour partager des émotions. » Trois ans après un premier album sobrement intitulé Zimmer, le producteur
électronique parisien offre Amour, un nouveau disque qui respire la fin d’été. Un disque chaud et humain, à écouter les yeux fermés sur un dancefloor. « Quand j’ai fini mon album, je me suis rendu compte que j’avais écrit des chansons d’amour électroniques, alors le mot « Amour » s’est imposé. C’est un mot que je trouve magnifique. A la fois flamboyant et monumental, mais aussi doux et embrassant. »
Écrit et réalisé entre la France et les Etats-Unis, les deux pays de cœur de Zimmer, l’album Amour navigue entre dream pop indie et slow techno. L’humanité qui s’en dégage naturellement se fait par les sons et par les voix. « J’avais envie que cet album soit habité, sensible. Il y a donc quatre morceaux avec des guests et trois autres titres où j’apparais vocalement. »

La setlist du mix :

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*