Search

Géraldine de Margerie : « Toutouyoutou est une série fantaisiste qui se veut aussi chronique réaliste »

categorie litterature Géraldine de Margerie : "Toutouyoutou est une série fantaisiste qui se veut aussi chronique réaliste"

Début des années 1980, dans la région toulousaine, berceau de l’aéronautique française, Karine, 40 ans, mère de famille discrète, voit sa vie bouleversée par la découverte de l’aérobic. Animé par Jane, tout droit débarquée de son Texas natal, le cours devient pour Karine et ses copines une planche de salut et le lieu de leur émancipation. Mais derrière les sourires, les justaucorps et les corps bronzés se cache une réalité bien plus complexe.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

L’aérobic, un phénomène de société

« A la base, on avait envie de parler des années 80, et en y réfléchissant, on s’est aperçu que tout le sel de nos souvenirs c’était le fluo, le lycra et l’aérobic. Rapidement on s’est dit que ce serait super de parler de l’arrivée de l’aérobic en France dans les années 80. C’est souvent un sujet traité sous l’angle de la dérision. On s’en est beaucoup moqué, mais c’est un sujet intéressant qui permet de faire une série comique tout en le prenant au sérieux. L’aérobic véhicule une pensée et un empouvoirement qui n’était pas encore en place en France, à cette époque. Il permet aux femmes de reprendre les rênes de leur vie, de se regarder dans la glace, habillées comme des chars d’assaut. La tenue de sport de l’aérobic est moderne et individuelle : chaque personne peut se créer sa tenue de superhéros. »

Publicité

Evoquer de façon caustique la place des immigrés

« On a voulu placer dans ce petit monde le personnage de Naïma, car c’est un personnage presque contemporain. Elle a toutes les idées de ce qui sera concrétisé plus tard, mais personne ne l’écoute, car elle est issue de l’immigration, et à cette époque-là, les gens sont incapables de l’entendre. Naïma est également moderne dans sa perception de sa place dans la société française. Elle a un frère qui est dupe des règles universalistes de la France. Elle non. Elle sait qu’elle va devoir trouver sa place par elle-même. »

Des arches narratifs crédibles et surprenants

« Pour écrire cette série, on a fait des arches narratifs, c’est-à-dire qu’on a réfléchit à l’évolution d’un personnage sur toute la durée de la saison. Avant de penser en épisodes, on pense d’abord en trajectoire individuelle. On le fait également pour tous les thèmes. Par exemple, on a l’arche aérobic et l’arche espionnage. De plus, on aime le formatage, et si on a des limites, on a aussi un grand espace de liberté à l’intérieur. OCS est très peu intervenu dans l’écriture, et c’est plutôt nous qui nous sommes questionnés. En fait, on voulait que notre série soit crédible, mais on voulait également surprendre le spectateur, il a donc fallu trouver un équilibre entre surprise et crédibilité. »

9k= Géraldine de Margerie : "Toutouyoutou est une série fantaisiste qui se veut aussi chronique réaliste"

Maxime Donzel et Géraldine de Margerie
Maxime Donzel et Géraldine de Margerie

© Radio France – Marianne Chassort

Archives

Jacques Séguéla, émission Comme un ouragan, Philippe Collin, France Inter, 03/07/2005

Coluche, émission Radioscopie, Jacques Chancel, France Culture, 04/02/1976

Valérie Donzelli, émission Par les temps qui courent, Mathilde Wagman, France Culture, 13/12/2021

Références musicales

Feu ! Chatterton, Boeing

Tou Tou You Tou, générique de l’émission Gym Tonic

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*