Search

Ivry Serres : « Il y a des architectures qui crient, et d’autres qui chantent »

categorie litterature Ivry Serres : "Il y a des architectures qui crient, et d'autres qui chantent"

Les revues AMC et Le Moniteur ont récompensé de la 40ème Equerre d’argent la Médiathèque Charles-Nègre réalisée par les agences Beaudouin et Ivry Serres. La structure complexe du bâtiment, les volumes voûtés en longueur, les liens proposés entre intérieur et extérieur sont autant de caractéristiques qui ont séduit le jury majoritairement composé d’architectes.

Se jouer des subtilités

« Le bâtiment qu’on a conçu est comme une surprise, parce qu’en fait on ne le voit pas, et on a du mal à imaginer qu’il y a une vie à l’intérieur. Je pense qu’aujourd’hui, la modernité se base sur ces ambigüités, entre le lourd le léger, l’opaque et le transparent. Le bâtiment joue avec tout ça : il se décolle, se lève, il y a tout un porte-à-faux qui fait qu’on ne sait pas comment il porte. Il y a aussi toutes ces façades qui paraissent très opaques, mais qui sont formées par un jeu de dentelles. Quand le soir arrive, la lumière s’allume, le bâtiment devient une lanterne et il se laisse découvrir comme par magie. J’aime toutes ces subtilités riches et passionnantes. »

Publicité

Construire pour le collectif

« Je pense qu’il faut mettre de la poésie dans la manière de construire un bâtiment public, parce c’est lui qui questionne la modernité, le contexte dans lequel il est créé, et aussi toutes les envies qu’on souhaite y mettre. Pour moi, le but de l’architecture est de construire pour le collectif. Je crois que c’est ce qu’il faut défendre aujourd’hui, car on a tendance à oublier le collectif, et on a une perte de la composition de l’espace et des interstices qui sont créées. »

Inventer des espaces par la lumière

« On existe par la lumière, c’est notre énergie première. Mais la lumière nous parle aussi d’espaces, et on arrive à y mettre des mots : elle peut être liquide, solide, fluide, ou vaporeuse. Tout ça peut créer des ambiances. Ce qu’il y a d’intéressant dans la lumière, c’est qu’elle touche la matière, la façade, elle nous montre les limites, et avant de concevoir le plan d’un bâtiment on conçoit des limites, et ces limites sont mises en valeur par la lumière qui les frôlent. »

Z Ivry Serres : "Il y a des architectures qui crient, et d'autres qui chantent"

Ivry Serres
Ivry Serres

– Sims

Archives

L’arbre, le maire et la médiathèque, extrait du film d’Eric Rohmer

Paul Chemetov, émission Par les temps qui courent, Marie Richeux, France Culture, 08/04/2019

Renzo Piano, émission Hors champs, Laure Adler, France Culture, 04/02/2016

Paul Andreu, émission L’humeur vagabonde, Kathleen Evin, France Inter, 09/10/2007

Pierre Riboulet, émission A voix nue, Thierry Paquot, France Culture, 14/07/2000

Extrait

L’arbre, le maire et la médiathèque, film d’Eric Rohmer, 1993

Références musicales

No Tongues feat Loup Uberto, Fronni D’allia

No Tongues, Makam Fantöme

The Kills, The last goodbye

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*