Search

Nka, Timothée Joly et Ariel Tintar

categorie sortir Nka, Timothée Joly et Ariel Tintar
1200x680 timothee jolly Nka, Timothée Joly et Ariel Tintar

Contenus de la page

Timothée Joly

Ep : Ultramondiale amertume

Incontrôlable, radical, et intense, Timothée Joly est un larsen. Aussi doué pour emporter les foules que distordre sa vie, celui qui voudrait classer sa musique n’a pas fini de zigzaguer. Autodidacte ambitieux, timide caractériel, poète anxieux, le cheminement artistique d’un musicien de sa trempe en 2022 semble semé d’embûches.

Publicité

Enfant rêveur abhorrant l’école, adolescent passionné de son et d’internet, ses goûts s’affinent entre clips tv, jeux vidéos et logiciels 64bit. Après de toutes premières prods (uniquement en tant que compositeur) postées sur Soundcloud en 2012 (il a 17 ans), suivent quelques années de gestation sous différents pseudonymes avant que le producteur parisien ne s’affranchisse des machines en prenant le micro.

A partir de 2017, il ne le quittera plus. Un premier EP – ECG – puis le baptême de son nom de scène, Timothée Joly, avec International 1 + 138 (paru en 2018), le tout systématiquement écrit, composé et produit par ses soins. Si les thèmes de ses chansons préfigurent déjà la patte de l’auteur (introspection, dualité, futurisme, noirceur) le processus créatif va se métamorphoser. L’entourage de l’artiste s’agrandit (signature avec une maison de disque, tourneur, manager etc.), les collaborations se multiplient (The Pirouettes, Oklou, Zuukou Mayzie, Rallye) et l’EP Plastique (Europe) voit le jour au printemps 2021. Malgré des clips novateurs et une production audacieuse, Timothée Joly perd la sensation d’être aux commandes de ses créations. Les différentes remises sous cloche dues au Covid seront ainsi un nouveau temps de réflexion pour lui.

ULTRAMONDIALE AMERTUME  signe un retour aux énergies premières : un enregistrement organique où tout est joué live sans aucun instrument virtuel (les effets seront ajoutés à postériori et en partie via des machines analogiques). Timothée a également fait appel à plusieurs musiciens dont le batteur Dimitri Tikovoï (collaborateur de Placebo) ou Olly Burden (associé à The Prodigy), ainsi que le guitariste Adrian Edeline (Redcar, Juliette Armanet, Clara Luciani).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Nka

Ep : La lune

Avec son premier EP La Lune, NKA lève le voile sur son univers ultra-sensible, explorant au fil de cinq titres ses songes, ses malheurs et ses réflexions, sur toile de Pop-RnB tendre et magnétique.
Jouant avec l’ambivalence des maux et autres airs du temps, ses chansons mêlant anglais et français trouvent leur source dans les sommets de la variété françaises ou américaines, l’insouciance perplexe des nineties, ou les polyrythmies de son Cameroun natal.

Après avoir prêté plume et voix à des artistes comme Clara Luciani, Mykki Blanco, Tayce, 47Ter, HSRS, Enchantée Julia, Lous and the Yakuza, Akua Naru ou encore Kiddy Smile, c’est enfin en sa singulière entièreté que Nka se livre aujourd’hui.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Ariel Tintar

Ep : Ariel Tintar

Musicien de scène pour Angèle ou Crystal Murray, anciennement connu sous le nom d’Ariel Ariel, Ariel Tintar est un chanteur et multi-instrumentiste, évoluant entre français et créole avec une étonnante facilité. Seconde peau, son premier EP sous son nom, confectionné avec le musicien/producteur brésilien João Pedro Mansur est un carnet de voyage libre et élégant et l’autoportrait d’un musicien sensible et éclairé.

 » Ariel chemine, Ariel navigue. En équilibre entre Occident et Caraïbes, au confluent du français et du créole, au carrefour entre modernité et classicisme, entre intime et universel, Ariel marche. Crée des rencontres, sort des sentiers et construit des passerelles. Ariel avance. Libre « .
Ces mots, écrits par un esprit ami et particulièrement fertile, sont ceux d’Éloi Potier, parolier qui, depuis quelques mois, aide Ariel Tintar à trouver les siens, de mots. Éloi co-écrit les textes d’Ariel, et l’aide à chanter ce qui, parfois, n’est pas facile à écrire, et encore moins à dire.
Pas facile car ce que dit Ariel Tintar sur ce disque (un EP de cinq titres, dont la pop, précieuse, élégante, plurielle, navigue entre acoustique et électronique), frôle parfois la démarche éminemment cathartique

Il se faisait jadis appeler Ariel Ariel (un premier EP avait vu le jour en 2016, c’est-à-dire il y a une éternité…), et utilise désormais, en guise de nom d’artiste, ses véritables prénom et nom. Un geste loin d’être anodin pour un artiste qui a mis à profit ces dernières années pour se recentrer sur l’essentiel, et pour se rapprocher, au maximum, de son identité profonde.

Ariel Tintar en live / Côté club – « Es ou ka sonjé »

4 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

La chronique de Marion Guilbaud – Le fil de l’actualité musicale

4 min

Pour en savoir plus, écoutez l’émission…

55 min

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*