Search

3ème oeil, Scylla et Jwles

categorie sortir 3ème oeil, Scylla et Jwles
1200x680 3e oeil 3ème oeil, Scylla et Jwles

Contenus de la page

3ème oeil

Album : Renaissance

Quand on pense au rap marseillais, on pense inévitablement à 3ème oeil, ce groupe légendaire composé de Boss One & Jo Popo qui aura marqué les années 90 avec plusieurs projets mythiques et de nombreuses collaborations classiques.

Publicité

Le 3ème Œil fait partie de la génération 1998, celle des premiers films « Taxi » et de la Danse du Mia. La vie de rêve, ils l’ont vécu avec IAM et Psy 4 de la Rime. Leur premier opus, « Hier, aujourd’hui, demain » voit le jour en 1999 et se vend à près de 160 000 exemplaires.

Le crew Marseillais se fait un nom et devient une référence dans le milieu du rap français. 2002, leur premier album est disque d’or, les revoilà avec la suite, « Avec le cœur ou rien » ; album enrichi des influences des différents compositeurs qui ont collaboré.

Le 3ème Œil, groupe historique de la scène marseillaise, revient en grande pompe en 2021.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Scylla

Album : Eternel

C’est dans l’équilibre trouvé d’une écriture alliant l’intégrité du fond à la précision de la forme que Scylla a forgé sa réputation et la longévité de sa carrière. il est un artiste complet, qui propose un univers poétique et cohérent au travers de ses textes, de ses visuels et de son jeu de scène.

Installé et reconnu pour la justesse de sa plume lettrée et bouleversante, il est un des fers de lance bruxellois depuis plus d’une dizaine d’année. Scylla, c’est un rap profond et technique : un message, une vois grave et charismatique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Jwles

Album : Le Zin et les autres

À l’évidence, tout s’accélère pour Jwles, mais tout était déjà là depuis dix ans : une décennie au cours de laquelle le Parisien fonde son collectif artistique (LTR), expérimente les flows en français comme en anglais et enchaîne les collaborations. En France et à l’international, notamment aux États-Unis où il a passé une partie de son enfance. Entre New York, Grasse et Saint-Denis, Jwles essaie, innove et trouve chez ses artistes favoris (issus du rap 90’s, de la scène actuelle, du jazz, de l’électro ou encore du reggae) l’inspiration pour mener à bien son ambition : croiser les genres, fuir le conformisme.

Ces dernières années, Jwles a également développé une relation privilégiée avec Mad Rey et Blasé, deux producteurs touche-à-tout, attirés comme lui par la house, le jazz et le rap 90’s.

Aux côtés de ses fidèles partenaires, Jwles, l’auteur d’« Argentine », a pu prendre le temps de penser son projet comme il l’entendait, en s’appropriant des productions au BPM changeant. On sent chez Jwles le besoin d’être challengé par le beat : d’après lui, ce serait là le meilleur moyen d’être dans l’innovation et l’inédit tout en s’inscrivant dans le hip-hop. « Avec Le Zin & les autres, l’idée est d’amener ma couleur et d’envisager chaque morceau comme un dégradé de cette couleur ».

Le Zin & les autres témoigne ainsi d’un univers cohérent, plutôt fluide même, mais surtout profondément vivant. « Je n’ai jamais envie de faire passer le message avant le reste, explique Jwles. Mes textes jouent autant sur la sonorité des mots que sur leur sens. C’est le meilleur moyen de cristalliser une énergie, de transmettre une émotion. » De frissons, il en est évidemment question sur cette mixtape où le rappeur condense son goût prononcé pour les samples, les allitérations, le cinéma et les références (de Marina Foïs à DenzelWashington, de Demon One à la Fonky Family), « tous ces clins d’œil qui permettent de donner une identité à ce que l’on dit, de créer un lien avec l’auditeur ».

Associé à la nouvelle vague du rap français, en raison de son utilisation experte du flow DMV, Jwles s’en distingue par son habilité à ne jamais se scléroser dans un son. Il profite ainsi de Le Zin & les autres pour affirmer un style à part entière, caractérisé par des textes imagés, des morceaux sertis de gimmicks marquants et des productions aussi minimalistes que versatiles. De « 2001 » à « Navette », la majorité des chansons réunies ici s’entendent ainsi comme des petits contes du quotidien : elles durent trois minutes tout au plus, mais brillent par leur intensité et cette grammaire si singulière au sein du rap français.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Pour en savoir plus, écoutez l’émission…

7 min

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*