Search

Tiken Jah Fakoly et Chaton

categorie sortir Tiken Jah Fakoly et Chaton
400x400 cote club Tiken Jah Fakoly et Chaton

Tiken Jah Fakoly

Album : Braquage de pouvoir

Publicité

Tout commence au tournant des années 90, à Odienné (Nord-ouest de la Côte d’Ivoire) où il étrenne la gravité de sa voix avec les Djélys, son premier groupe. Mais véritablement, la première pierre angulaire de la carrière de Tiken Jah Fakoly se dresse à Abidjan où Mangercratie (son premier album) bouscule la vieille hiérarchie reggae locale autant que les vieux « mangeurs » d’un pouvoir en pleine décadence dans une ambiance de fin de règne. La seconde pierre s’élève à Paris, au cœur de la France dont il tance le vieux système politico-mafieux dans Françafrique (son troisième album). C’est l’année où la Côte d’Ivoire, son pays, se déchire dans une guerre fratricide. Les siens ont perdu la raison, il l’a prédit en chanson, les fusils se rapprochent de sa maison. Il trouve refuge à Bamako sans être un réfugié, car l’Afrique qu’il a toujours chantée est une. Il y plante sa troisième pierre angulaire avec le bien nommé Africain (son cinquième album). Puis il y a la dernière pierre, celle qui stabilise toute l’œuvre, le sublime African Revolution (son septième album), révolutionnaire autant par son appel politique direct que par son approche musicale dépouillée et agréablement inattendue.

Braquage de pouvoir est le onzième album de cette trajectoire stellaire. Il va tout autant marquer les esprits parce qu’il fait beaucoup plus que résumer l’univers musical et politique de Tiken Jah Fakoly, il le concentre, posé sur les 4 fondamentaux du style fakolien (oui, assumons le néologisme autant que l’homme assume les constructions stables).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Chaton

Album : Le geste

9ème album pour Chaton et surtout, le premier album reggae qui s’échappe du minimalisme musical dans lequel l’artiste se confiait sans détour sur ses joies et ses peines, pour s’enrichir des bases du courant né à la Jamaïque. Basse, batterie, guitare, clavier pour un Chaton qui décline l’amour de ses proches sans contretemps.

Pou réserver vos places pour le concert de Chaton à la Cigale à Paris le 27 janvier, copier coller ce lien : https://bit.ty/Chaton_Cigale

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*