Search

Marine Schneider : « Le risque en refaisant un dessin, c’est de perdre en sincérité »

categorie litterature Marine Schneider : "Le risque en refaisant un dessin, c'est de perdre en sincérité"

Hekla et Laki raconte l’histoire d’une rencontre entre deux volcans que l’autrice a voulu personnifier sous la forme de bonhommes aux allures de fantômes : le vieux et sage Laki et le jeune et fougueux Hekla. Ils apprendront à vivre ensemble et se feront grandir mutuellement.

Le besoin de sortir un livre de soi

« J’ai souvent l’impression que les livres que j’écris et que j’illustre sont très difficiles. J’ai besoin de les faire donc je les sors de moi et une fois qu’ils sont dans le monde je me dis qu’ils vont être complétement incompris par les lecteurs qui se diront « mais qu’est-ce que c’est que ce livre ? ». J’en parle autour de moi et on me dit que ce n’est pas le cas. C’est peut-être le fait que je ne donne pas trop de réponses qui m’effraie. Je laisse une brèche de compréhension, d’ouverture qu’il convient à chacun d’interpréter. Et je pense que ça peut faire peur, pas aux enfants mais aux adultes, aux parents, qui vont devoir peut-être faire face aux questionnements de leurs enfants. » Marine Schneider

Publicité

De l’inconscient à l’Islande pour créer

« Quand je crée des histoires, j’ai l’impression qu’il y a deux grandes phases de création. La première se fait inconsciemment, dans ma tête. Et puis, il y a un élément déclencheur qui fait que l’histoire va être prête à naître et à sortir. En mai 2021, je suis allée en Islande et j’ai vu un volcan en éruption. Tout dans ce spectacle m’a complétement éblouie. La couleur de la lave, le noir du cratère, le son, la terre qui tremble. Ça a vraiment créé une explosion en moi et je me suis dit que je devais raconter. Pas tant une éruption volcanique mais par le dessin, rendre compte de ces paysages islandais absolument sublimes. Cette vision du volcan est venue se greffer à l’histoire que j’avais construite dans ma tête presque inconsciemment. Les deux étapes se sont rencontrées. Voilà la genèse d’Hekla et Laki. » Marine Schneider

9k= Marine Schneider : "Le risque en refaisant un dessin, c'est de perdre en sincérité"

Page d'Hekla et Laki - Marine Schneider
Page d’Hekla et Laki – Marine Schneider

– Albin Michel Jeunesse

L’enfance et la peur

« Je pense que les enfants ont un rapport à la peur assez génial, en tout cas je le vois avec le mien. Par exemple, tous les enfants ou presque ont peur du loup et à la fois sont très attirés par cet animal. Il y a une espèce de fascination. Je trouve que c’est un état absolument génial de l’enfance. Il ne faut pas cacher des choses aux enfants. Il faut être là pour accompagner des questionnements qu’ils peuvent avoir. Par contre, je pense que les enfants ont beaucoup plus peur de ce qu’on leur cache que de ce qu’on ne leur dit pas. Par exemple, la mort du personnage de Laki dans mon livre fait partie de la vie. Les enfants y seront confrontés. Trouver une façon poétique d’amener la mort et ce qu’on fait après, comment on réagit, je pense que c’est ça la clé. » Marine Schneider

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*