Search

Olivier Cachin et Rouda

categorie sortir Olivier Cachin et Rouda
Olivier Cachin et Rouda

Contenus de la page

Olivier Cachin

Livre : Rap in France – L’émergence du rap français dans les années 90

28 mai 1990 : le rap français entre dans l’âge adulte avec Rapattitude, compilation qui présente ses futures stars.
25 octobre 2000 : Mauvais Œil , premier et unique album du duo Lunatic, marque une rupture nette avec l’idéologie et les thèmes des années 1990. Entre ces deux bornes, une décennie qui voit l’apparition de « Rapline », l’émergence de la dualité Paris-Marseille, la métamorphose de Skyrock en radio rap et l’obtention des premiers disques d’or.

Publicité

S’appuyant sur de nombreux entretiens (NTM, IAM, la Fonky Family, Doc Gynéco, MC Solaar…), Rap in France retrace ces années fondatrices où s’entremêlent procès, morceaux iconiques, clashs et formation d’une presse spécialisée. Un panorama exhaustif qui permet de mieux comprendre l’histoire de ce genre musical devenu, via le streaming, le plus populaire de France.

Journaliste (L’Affiche, Radikal), conférencier, homme de télévision (« Rapline », « Urban Stories », La Story de NTM), chroniqueur radio (Carbone 14, Mouv’, RTL), Olivier Cachin est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages et suit depuis les années 1980 l’évolution des musiques urbaines.

Une véritable encyclopédie du rap

Olivier Cachin est une véritable encyclopédie du rap. En 1996, il publie un premier livre chez Gallimard Découvertes, Offensive rap, une première sur le genre : « C’est grâce à Alain Dister, un grand critique et photographe avec qui j’avais bossé sur un dictionnaire du rock qui ne s’est jamais fait. Pour s’excuser, il m’a présenté à une amie qui travaillait chez Gallimard et qui voulait faire un livre sur le rap. Ce qui était drôle, c’est que j’avais déjà quelques années de journalisme dans les pattes. J’ai dû écrire pour montrer que je savais écrire avec un sujet, verbe, complément. »

Depuis, Olivier Cachan a écrit une trentaine de livres sur Amy Winehouse, James Brown, Michael Jackson, Kurt Cobain et prépare un livre sur Jacques Dutronc : « Jacques, il ne faut pas l’emmerder. Il va avoir 80 ans, il n’a plus rien à prouver. Ce n’est pas le genre de mec qui va faire une interview de deux heures. Mais ce qui est bien, c’est que ce concert Dutronc et Dutronc, c’est une façon de lier les deux générations, d’avoir des chansons des deux. Et c’est vrai que ce livre, c’est autour des chansons et on remonte jusqu’à 1966. »

Aujourd’hui, il publie Rap in France sur l’émergence du rap dans les années 90 : « Le rap des années 90 est clairement engagé. La phrase qui définissait cette décennie et les artistes de cette époque, c’est « Qui prétend faire du rap sans prendre position ? » Une phrase du groupe Ärsenik et c’est vrai qu’il y a eu des rappeurs qui étaient plus commerciaux, qui faisaient des trucs plus ouverts. L’ADN du rap des années 90, c’est aussi l’anti-FN. IAM disait par exemple que jamais ça ne passerait à Marseille. C’était quand même une musique engagée et revendicative. »

Cette décennie est celle de l’engagement politique. On parle des bavures policières, de la vie des quartiers, de tout ce milieu qui n’est jamais évoqué dans la variété française. Ce qui est amusant, c’est qu’il y a un lien beaucoup plus fort avec la chanson rive gauche qu’avec le rap, parce que les rappeurs français inventent une nouvelle façon de faire sonner les mots. Il faut quand même rappeler qu’à l’époque, tout le monde disait que c’était une mode qui allait durer six mois. »

Rouda

Roman : Les mots nus

« Je m’appelle Ben. Une seule syllabe qui en appelle d’autres. Tous mes potes m’appellent Benji. Ma mère m’appelle chéri. Mon père m’appelle rarement. J’ai 14 ans et le quotidien monotone d’un collégien de banlieue. Les cours, quelques galères, et beaucoup d’ennui. Rien d’exceptionnel. Je suis plutôt petit pour mon âge, je n’ai d’envergure que dans mes rêves. Mon corps menu devient celui d’un géant lorsqu’il se pose dans l’Odysseus aux côtés d’Ulysse 31. Rien ne me destine à devenir le leader de la révolution qui va demain embraser la France. »

Entre Belleville et la Brousse, Ben cherche sa place. Il traverse les années 90, les bouleversements du monde et les luttes sociales qui secouent le pays. Un roman combatif et mordant sur les clivages et les failles de notre société, tendre et poétique sur les amitiés indéfectibles et l’amour pour toujours.

Rouda est né en 1976 à Montreuil. Slameur, rappeur, poète, il a sorti plusieurs albums et sillonne la France et le monde depuis 20 ans au gré de ses concerts et spectacles. Les Mots nus est son premier roman.

La chronique de Marion Guilbaud – Le fil de l’actualité musicale

3 min

Pour en savoir plus, écoutez,l’émission…

Une journée particulière

55 min

Podcast paru sur France Inter en premier. Pour retrouver tous les

concerts sur France Inter

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*