Search

Laurence Cossé : « J’écris pour des raisons liturgiques, quel que soit le tombeau »

categorie litterature Laurence Cossé : "J’écris pour des raisons liturgiques, quel que soit le tombeau"
1200x680 cosse laurence 2022 photo francesca mantovanigallimard 87a3823r Laurence Cossé : "J’écris pour des raisons liturgiques, quel que soit le tombeau"

Le secret de Sybil est le livre le plus personnel de Laurence Cossé. Elle y évoque sa rencontre à l’adolescence avec Sybil, et l’amitié fulgurante qui s’en est suivie, jusqu’à ce que Sybil change de lycée et s’éloigne. Trente ans plus tard, Laurence apprend la mort de son amie, et cherche à comprendre les raisons qui ont pu pousser Sybil à s’éloigner d’elle.

Repenser et écrire un amour non-dit

« Ce qui m’a frappée en écrivant ce récit, c’est combien l’amour, à cet âge de préadolescence avait été vécu intensément, de manière lumineuse et déchirante, mais sans être pensé, ni dit. L’intensité de l’expérience et du souvenir, me permet, très longtemps après, de le penser, et je l’écris aujourd’hui avec mes éléments langagiers et cognitifs, à partir de souvenirs extrêmement précis de sensations. »

Publicité

Le langage au cœur de l’amitié

Avec Sybil, nous parlions, notre amitié, -philia dans la typologie grecque-, passait par la parole, Mais nous lisions aussi, et nous parlions de nos lectures. C’était une amitié dont le cœur était l’échange verbal. Mais en fait, j’ai le souvenir d’une telle félicité, que je me rends compte qu’il s’agissait d’amour. Au fond, à cet âge, qui peut faire la différence ?

L’écriture comme mode de vie

« Ecrire c’est mon lieu, mon plaisir et mon travail, mais Il a fallu que je fasse des choix. J’aime passionnément la vie, le réel, et écrire n’est jamais pour moi qu’un mode d’accès au réel. Ecrire est un mode de vie merveilleux, puisque ça consiste à être tout le temps sur le qui-vive, à écouter, noter, regarder : cela rend la vie extraordinairement intéressante, incongrue, poétique et belle. »

Archives

Gilles Deleuze, documentaire L’Abécédaire de Gilles Deleuze, entretien avec Claire Parnet, 1989

Lionel Naccache, émission Sous le soleil de Platon, Charles Pépin, France Inter, 02/08/2022

Maylis de Kerangal, émission Les masterclasses, Caroline Broué, France Culture, 30/04/2020

Références musicales

Shida Shahabi, Abisme

Meredith Monk, Masks

Glenn Gould, Variation n°13 de Goldberg

Paru en premier sur Radio France

Plus d’info sur le site de Radio France

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*