Search

Excellence scientifique/Formation – Mathilde Touvier, directrice du laboratoire Eren, occupera pendant un an la Chaire Santé publique du Collège de France

categorie ecole Excellence scientifique/Formation - Mathilde Touvier, directrice du laboratoire Eren, occupera pendant un an la Chaire Santé publique du Collège de France

La Chaire Santé publique du Collège de France

2022-2023 : Prévention nutritionnelle des maladies chroniques : de la recherche à l’action de santé publique

Au cours d’une vie, nous ingérons environ 30 tonnes d’aliments et 50 000 litres de boissons. Les milliers d’études épidémiologiques, expérimentales et cliniques publiées ces cinquante dernières années ont permis de lever – en partie – le voile sur l’impact de ces aliments et leurs composés bioactifs sur notre santé. La nutrition, englobant au sens large l’alimentation et l’activité physique, est aujourd’hui reconnue comme un des principaux facteurs modifiables intervenant dans le déterminisme des maladies les plus répandues dans le monde industrialisé : obésité, cancers, maladies cardiovasculaires, diabète… Au niveau mondial, une alimentation déséquilibrée est un des principaux facteurs de risque de mortalité, avec environ 1 décès sur 5, et des problématiques nutritionnelles très contrastées selon les pays du globe. La nutrition regroupe un ensemble de facteurs de risque ou protecteurs modifiables, autant de leviers actionnables au niveau individuel et collectif pour améliorer la santé des populations et contribuer à réduire les inégalités sociales. Ce cycle de conférences aborde les concepts et enjeux actuels en nutrition de santé publique : comment sont établis les niveaux de preuve ? Quels sont les apports scientifiques des grandes études épidémiologiques françaises de ces dernières décennies ? Au-delà des connaissances établies (sur l’alcool, le sel, les fibres, etc.), de nombreuses questions demeurent quant à l’impact sur la santé à long terme, de l’homme et de la planète, de facteurs de risque émergents (procédés de transformation industriels ou domestiques, mélanges d’additifs alimentaires, résidus de pesticides, jeûne, compléments alimentaires…) Comment démêler le vrai du faux entre réelles connaissances scientifiques et « fake news », dans un domaine qui fait couler beaucoup d’encre et qui fait l’objet d’importants intérêts économiques. Une fois identifiés les facteurs et comportements nutritionnels à promouvoir ou éviter, comment les surveiller au niveau des populations, et quelles mesures de santé publique (étiquetage, politiques de prix, régulation de la publicité…) mettre en place pour améliorer efficacement la prévention des maladies chroniques ?

En savoir plus sur la Chaire annuelle Santé publique

Mathilde Touvier

Mathilde Touvier est directrice de recherche à l’Inserm, investigatrice principale de la cohorte NutriNet-Santé. Elle est diplômée d’AgroParisTech et docteure en épidémiologie et santé publique. Après six ans à l’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et un an comme chercheuse invitée à l’Imperial College de Londres, elle rejoint l’Équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle Eren (U1153 Inserm / Inrae / Cnam / Université Sorbonne Paris Nord), dont elle prend la direction en 2019. Elle coordonne des recherches sur les liens entre nutrition et santé (ex. investigatrice principale d’un projet ERC Consolidator Grant 2020-2025 sur alimentation industrielle, additifs, process alimentaires et santé), avec plus de trois cent vingt-cinq publications dans ce domaine. Elle est experte auprès de plusieurs institutions, notamment l’Institut national du cancer (INCa), le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (comité de pilotage France 2030), le réseau international Global Burden of Disease. Elle est membre du Conseil scientifique du centre international de recherche sur le cancer (OMS-CIRC). Elle a reçu le prix Recherche Inserm en 2019 et un prix de la Fondation Bettencourt Schueller en 2021. Elle vient d’être nommée professeure du Collège de France en Santé publique sur la chaire annuelle 2022-2023.

Source et CV à télécharger

Le laboratoire Eren

L’Équipe de recherche en epidémiologie nutritionnelle (Eren) est une équipe mixte Inserm/Inrae/Cnam/Université Sorbonne Paris Nord faisant partie du Centre de recherche en épidémiologie et biostatistiques Sorbonne Paris Cité (UMR 1153). L’Eren a pour objectif d’étudier les relations entre nutrition et santé, les mécanismes sous-jacents et les déterminants des comportements alimentaires. L’objectif final de nos recherches est de fournir aux autorités de santé et aux agences gouvernementales des connaissances scientifiques afin notamment de guider le développement de politiques nutritionnelles de santé publique.

La nutrition inclut l’alimentation dans ses diverses dimensions (aliments, boissons, composés bioactifs, exposition environnementale) et également l’activité physique, les comportements sédentaires et le statut nutritionnel (marqueurs biologiques et cliniques). Nous étudions également des éléments non nutritionnels associés à l’alimentation (additifs alimentaires, transformation des aliments, mode de production, contaminants, etc.). Enfin, nous étudions un large spectre de pathologies en relation avec la nutrition et des fonctions liées à la santé, tels que les maladies chroniques (pathologies cardiométaboliques, cancers, maladies de la peau, etc.), l’obésité, la santé mentale et cognitive, la mortalité et le vieillissement (notamment en bonne santé). L’Eren est la seule équipe de recherche française totalement dédiée à l’épidémiologie nutritionnelle et la santé dans toutes ses dimensions, et une des rares au niveau international.

Paru en premier sur le CNAM, plus d’info sur le site

cnam.fr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*