Search

Tag Archives: Direction et pilotage des politiques publiques/Cadre – Experte chargée / Cadre – Expert chargé d’une politique transversale

categorie emploi MEF_2022-7408 - DREETS ARA : Chargé(e) de mission développement économique : entreprises en difficulté H/F
Domaine / Métier : Direction et pilotage des politiques publiques/Cadre - Experte chargée / Cadre - Expert chargé d'une politique transversale

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels

Description du poste :
(Réf int :ARA-P3E-SEER-RENF-003)
Afin de faire face à l'impact massif de la crise sanitaire sur l'économie, les effectifs des SEER ont été renforcés autour de compétences techniques en matière d'accompagnement des entreprises en difficulté, et notamment du Commissaire aux Restructurations et à la Prévention des difficultés des entreprises (CRP).
Le Commissaire aux Restructurations et à la Prévention des difficultés des entreprises (CRP), s’occupe en toute confidentialité de l’accompagnement des entreprises en difficulté, prioritairement industrielles et de plus de 50 salariés. Sur les dossiers de plus de 400 salariés, il assure le lien avec le Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (CIRI) mais aussi avec les cabinets ministériels ou l’administration centrale sur les dossiers à enjeux. Le CRP intervient de manière proactive dans toutes les phases des difficultés des entreprises, de la détection précoce jusqu’à un appui aux opérations de restructuration de l’entreprise, y compris lorsqu’une procédure est ouverte auprès du tribunal de commerce. Il est le garant de la cohérence des actions des autorités publiques par trois principales actions :
• il s’assure du bon déroulé des négociations financières ;
• il expertise le volet financier et industriel du dossier, pour s’assurer de la viabilité de l’entreprise ;
• il représente les intérêts de l’État dans les dossiers (créances publiques, préservation d’actifs stratégiques).
Pour ce faire, le CRP mobilise et coordonne l’ensemble des acteurs nationaux et locaux des écosystèmes de traitement des difficultés des entreprises (collectivités, créanciers publics, acteurs bancaires, fournisseurs et clients, etc.).
La DREETS ARA dispose de deux CRP, basés à Clermont-Ferrand et Lyon, intervenant sur les anciennes régions adminsitratives Auvergne et Rhône-Alpes.
Le titulaire du poste sera chargé d’appuyer le CRP Rhône-Alpes dans ses missions, et sera plus particulièrement chargé de :
- l’instruction des demandes d’aide financière financière formulées auprès de l’Etat par les entreprises relevant du champ de compétences de la DREETS ; le suivi et le contrôle de l’utilisation des aides allouées ;
- la prévention des difficultés et le traitement des restructurations des entreprises industrielles en tant que médiateur des entreprises ou en appui au CRP ;
- le pilotage d’actions spécifiques liées à une conjoncture économique difficile ou aux plans de l’Etat (France relance, France 2030), comprenant par exemple la mise en place de dispositifs de continuité économique pour aider des entreprises impactées, des campagnes d’enquête, etc. ;
- l’accompagnement spécifique des entreprises en difficulté pour leur permettre de traverser la crise économique et de se projeter vers l’avenir.
Au titre de ses missions de chargé de mission, le titulaire pourra être amené à contribuer à l’ensemble des missions assurées par le SEER, en fonction de l’évolution des besoins.


Le candidat devra faire preuve d'un goût prononcé pour les contacts humains, avec les chefs d'entreprises comme avec les différents partenaires. La capacité à travailler en équipe et en réseau est également essentielle. Il fera preuve d'initiative dans le lancement d'actions de soutien au tissu économique, et devra posséder une capacité d'analyse et de synthèse dans son approche des entreprises, ainsi que des aptitudes pour la négociation. Il devra en outre disposer d’une bonne connassance des aceturs et procédures liées aux entreprises en dificulté, ainsi que de la réglementation relative aux aides d’Etat. Le titulaire du poste bénéficiera, dès sa prise de fonction, d'un programme de formation adapté, établi en fonction des compétences et des connaissances nécessaires pour être à l'aise dans son poste au regard de son expérience antérieure.

Géolocalisation du poste : Résidence administrative LYON (69)

Niveau d'études / Diplôme : Niveau 7 Master/diplômes équivalents
categorie emploi MEF_2022-6797 - SGAE - Adjoint(e) au chef du secteur "Environnement, énergie, climat" (EEC/MT) H/F
Domaine / Métier : Direction et pilotage des politiques publiques/Cadre - Experte chargée / Cadre - Expert chargé d'une politique transversale

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels

Description du poste :

Le/la titulaire du poste sera, sous l'autorité du chef de secteur, chargé de la coordination interministérielle pour les questions européennes dans les domaines de l’énergie (notamment Union de l’énergie, énergies renouvelables, sécurité d’approvisionnement énergétique, infrastructures gazières et électriques, etc.).
Dans son secteur d'activité, il/elle aura à assurer le suivi des négociations, la coordination des positions françaises, l'établissement de notes d'orientation, de notes d'instructions à la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne et de réponses à la Commission européenne après concertation des départements ministériels, la préparation de réunions interministérielles d'arbitrage et la rédaction de leurs comptes-rendus, l'élaboration de notes de synthèse et de position pour divers types de dossiers, la participation éventuelle à des réunions organisées par le Conseil de l'Union européenne ou le cabinet de la Première ministre, ainsi que le suivi des transpositions des directives et des pré-contentieux correspondants ou liés à la mise en œuvre du droit de l’Union européenne.


Compétences attendues : Savoir :
- Administration française et communautaire
- Environnement administratif, institutionnel et politique
- Environnement professionnel du domaine d'activité
- Bureautique et outils collaboratifs Savoir Faire :
- Aptitude à la négociation et coordination interministérielle
- Esprit de synthèse
- Rédaction avec clarté et précision
- Investissement sur des sujets variés
- Maîtriser les délais Savoir Etre :
- Goût du contact
- Sens du dialogue, de l'écoute et de l'initiative
- Capacité d'adaptation
- Réactivité

Géolocalisation du poste : 68, rue de Bellechasse - 75007 PARIS

Niveau d'études / Diplôme : Niveau 6 Licence/diplômes équivalents
categorie emploi MEF_2022-7358 - Chef(fe) de projet « industrie ferroviaire » SI-SDTME-135 H/F
Domaine / Métier : Direction et pilotage des politiques publiques/Cadre - Experte chargée / Cadre - Expert chargé d'une politique transversale

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels

Description du poste :

A sa prise de fonction, le chef de projets aura en charge le projet « industrie ferroviaire », et pourra également contribuer à d’autres projets du service de l’industrie. La liste des projets pilotés par le chef de projet évoluera en fonction des priorités de la sous-direction et du service, chaque projet durant en moyenne entre 6 et 12 mois. Le chef de projet pourra, le cas échéant, assurer le pilotage de projets portés par d’autres sous-directions ou d’autres services de la DGE. La filière ferroviaire française est une industrie d’excellence, avec une forte implantation dans certains territoires et une importante capacité d’exportation. Le transport ferroviaire étant déjà largement décarboné, cela donne des perspectives industrielles positives à la filière dans le cadre de la transition énergétique des mobilités (report modal, augmentation de la part du fret ferroviaire, etc.). Toutefois, l’industrie ferroviaire doit poursuivre ses efforts d’innovation pour proposer des trains adaptés aux nouveaux enjeux : trains légers, trains à Hydrogène ou à batteries, ou encore nouvelles offres de services. De plus, la filière doit répondre à des enjeux de structuration interne, notamment de relations entre les grands donneurs d’ordres et les nombreux fournisseurs, dans un contexte d’émergence d’une concurrence internationale plus forte. Ainsi, la filière doit améliorer sa compétitivité et son attractivité pour maintenir son leadership. La politique industrielle ferroviaire, pilotée par le titulaire du poste, vise à répondre à ces enjeux, notamment : - Piloter le Contrat Stratégique de filière (CSF), dont un avenant a été signé en 2021 ; - Structurer et soutenir l’innovation dans la filière ferroviaire à travers l’animation du Comité d’orientation de la recherche et de l’innovation dans le ferroviaire (CORIFER), grâce notamment aux outils de soutien public du plan France 2030 ; - Suivre, préserver et développer les capacités industrielles ferroviaires françaises, notamment au travers d’un suivi individualisé des grands sites industriels et un suivi structurel du tissu de PME et ETI ; - Suivre les actions à destination des PME du ferroviaire et favoriser une organisation de la filière plus solidaire en faveur des PME, en lien avec les services économiques de l’Etat en Région (SEER) ; - Contribuer aux actions européennes en faveur de l’industrie ferroviaire, en lien avec les autres puissances industrielles ferroviaires européennes, notamment via le partenariat Europe’s Rail ; - Participer ou préparer les réunions de la commission des marchés de la RATP, du conseil d’administration de l’Etablissement public de sécurité ferroviaire et du comité exécutif de l’association CARE (compétitivité, accompagnement, rail, emplois). Le titulaire du poste pourra également contribuer, en fonction des besoin de la sous-direction, au projet « équipementiers de l’énergie ». Les missions pourront comprendre notamment les actions suivantes :


- Le titulaire du poste devra faire preuve de polyvalence et d'adaptabilité et être en capacité à proposer les programmes d’accompagnement pertinents
-Avoir des connaissances de l'environnement professionnel du domaine d'activité et être sensibilisé aux sujets concernant l'environnement et le développement durable.
- Avoir un bon sens du relationnel : les missions nécessitent de nombreux échanges avec notamment avec les services centraux, les DREETS concernées, les ministères, les entreprises investis dans ces domaines et les fédérations professionnelles

Géolocalisation du poste : 139 rue de Bercy, 75012 Paris
categorie emploi MEF_2022-7318 - DGT-PREV2-BA - Adjoint(e) au chef du bureau Diagnostic et prévisions à l'international H/F
Domaine / Métier : Direction et pilotage des politiques publiques/Cadre - Experte chargée / Cadre - Expert chargé d'une politique transversale

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels

Description du poste :

Au sein d’une équipe de trois personnes du pôle « zone euro », le (la) titulaire du poste est responsable de l'Italie, dont il assure le suivi conjoncturel. Il (elle) assure plusieurs missions concernant l'Italie :
- Les prévisions macroéconomiques à horizon de deux ans, élaborées chaque semestre dans le cadre des budgets économiques ;
- La préparation de l'examen annuel au titre de l'Article IV du FMI et du comité EDR de l'OCDE ;
- Des études macroéconomiques ;
- Des contributions à la préparation des réunions bilatérales des Ministres et du Directeur Général.
Il (elle) peut être amené à travailler, seul(e) ou en collaboration avec les autres membres du bureau, sur les autres pays de la zone euro ou des études transversales, et contribuer à l'amélioration des modèles et des outils de prévisions et d'analyse des données du bureau.
Au titre de ses fonctions, le (la) titulaire du poste collabore également avec la sous-direction des affaires européennes et le service des affaires multilatérales et des relations bilatérales. Il (elle) doit entretenir des relations étroites avec les économistes du Service Économique de Rome et développer des contacts avec les institutions européennes (Commission Européenne, Banque Centrale Européenne, Eurostat). Principales activités :
- Études, recherches
- Coordination
- Rédaction
- Veille Relations fonctionnelles :
- les autres services de la direction
- les services déconcentrés
- des organismes étrangers
- les cabinets ministériels


Le profil recherché est celui d’un économiste, titulaire d'un diplôme de niveau Master ou plus, avec de solides connaissances en macro- et microéconomie, en économétrie et maîtrisant l'anglais. Des connaissances en comptabilité nationale et en langage de programmation R seraient un plus. Savoirs :
- Culture macro-économique
- Techniques quantitatives
- Analyse conjoncturelle Savoir-faire :
- Prévisions macro-économiques
- Maîtrise de l'anglais
- Qualité rédactionnelle Savoir-être :
- Sens du relationnel
- Esprit d'équipe
- Réactivité

Géolocalisation du poste : 139 rue de Bercy 75012 PARIS

Niveau d'études / Diplôme : Niveau 7 Master/diplômes équivalents
categorie emploi 2022-960582 - Chargé de projets des programmes France Mobile et France Très Haut Débit
Domaine / Métier : Direction et pilotage des politiques publiques/Cadre - Experte chargée / Cadre - Expert chargé d'une politique transversale

Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels

Description du poste :

Intégré(e) à l’équipe des chargé(e)s de projets « Mobile » et à celle des chargé(e)s de projets « Très Haut Débit »  pour le programme France Mobile :
Vous serez le correspondant dédié des projets de déploiements de nouveaux pylônes de plusieurs équipes projets(en moyenne une quinzaine de départements par chargé(e) de mission). Vous aurez la responsabilité directe d’accompagner ces équipes projets dans l’identification des zones prioritaires à équiper, la mise en œuvre et le suivi de leur projet d’aménagement numérique ;
Vous échangerez fréquemment avec vos correspondants au sein des équipes projets et les chargés mission Numérique des SGAR, participerez aux équipes projets organisées localement et partagerez régulièrement sur des analyses techniques, juridiques et financières auprès des instances concernées ;
Vous contribuerez à la bonne coordination avec le Service de l’Économie Numérique de la Direction Générale des Entreprises et l’Arcep ;
Vous contribuerez à la préparation de la communication du gouvernement sur l’exécution de l’accord ;
Pour le programme France Très Haut Débit, sur tout ou partie des territoires dont vous aurez la charge au sein du programme France Mobile, vous aurez également la responsabilité  :
d’assurer l’accompagnement et le suivi de projets l de déploiement d'infrastructures très haut débit (en moyenne une dizaine de départements par chargé de mission) en lien direct avec les collectivités concernées. Cela se traduit par des échanges fréquents et un partage régulier sur des sujets techniques (en coordination avec le Pôle technique de Programme France THD) juridiques et financiers, avec les services et les élus;
d’instruire les  dossiers de demande de subvention des collectivités territoriales ou de leur groupement au titre du Plan France THD. Vous êtes ainsi chargé de rédiger les rapports d’instruction, vous établissez également les conventions de financement permettant le versement des subventions engagées par l’État et en assurez le suivi. Vous travaillez donc en parfaite collaboration avec les collectivités territoriales, leurs assistants à maîtrise d’ouvrage, différents services de l’Etat, le régulateur et les opérateurs. Vous êtes directement responsable de la présentation des projets dont vous avez la charge devant différents comités prévus dans le cadre du processus d’instruction (Comité d'experts, Comité de Concertation France Très Haut Débit et Comité d'engagement). Enfin, vous êtes chargés de la gestion des informations (documents, pièces) relatifs aux dossiers que vous instruisez sur les outils dédiés ;
de suivre le bon déroulement des déploiements en fibre optique dans les zones d’initiative privée des départements, le cas échéant dans le cadre des conventions tripartites.
Pour l’ensemble de ces actions, vous travaillez donc en  collaboration avec les collectivités territoriales, leurs assistants à maîtrise d’ouvrage, différents services de l'Etat, le régulateur et les opérateurs.


Vous êtes diplômé(e) d’une grande école d’ingénieur (spécialisation souhaitable dans les communications électroniques) ou éventuellement diplômé(e) de droit ou d’économie d’un niveau au moins master 2 (droit public, droit des communications électroniques, régulation des industries de réseau), diplômé(e) d’Instituts d’études politiques (administration centrale et/ou territoriale).
Autonome et force d’initiative, vous êtes le référent des territoires dont vous êtes en charge et devenez ainsi une source d’information capitale pour répondre à tout type de demandes (cabinets ministériels, questions parlementaires).
Soucieux de conduire une action au plus proche des territoires, vous êtes prêts à vous déplacer régulièrement à la rencontre des collectivités.
Vous avez également un intérêt pour la culture juridique, financière, économique et technique généraliste et spécialisée dans le domaine du numérique.
Vous avez une bonne connaissance des organisations et fonctionnement des structures étatiques et territoriales.
Vous possédez des connaissances du secteur des télécommunications et des enjeux du numérique.
Vous savez analyser un besoin et anticiper un risque. Rigoureux, vous disposez d’excellentes qualités d'analyse, de synthèse. Vous savez concevoir et conduire un projet
Vous avez une expertise reconnue dans le domaine numérique
Votre réactivité, votre sens de l’organisation
et de l'écoute vous permettent d'identifier les besoins.


Géolocalisation du poste :

Niveau d'études / Diplôme : Niveau 7 Master/diplômes équivalents